Bourse > Maisons du monde > Maisons du monde : Maisons du Monde entend se désendetter à l'occasion de son IPO
MAISONS DU MONDEMAISONS DU MONDE MDM - FR0013153541MDM - FR0013153541
24.480 € +3.73 % Temps réel Euronext Paris
23.410 €Ouverture : +4.57 %Perf Ouverture : 24.950 €+ Haut : 23.410 €+ Bas :
23.600 €Clôture veille : 54 934Volume : +0.12 %Capi échangé : 1 108 M€Capi. :

Maisons du monde : Maisons du Monde entend se désendetter à l'occasion de son IPO

Marché : Maisons du Monde entend se désendetter à l'occasion de son IPOMarché : Maisons du Monde entend se désendetter à l'occasion de son IPO

par Matthieu Protard et Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Maisons du Monde, qui a lancé mardi son projet d'introduction en Bourse (IPO), entend à cette occasion procéder à une augmentation de capital de 150 millions à 180 millions d'euros afin de réduire sa dette.

L'enseigne d'ameublement et de décoration, actuellement détenue à 93% par le fonds Bain Capital, a indiqué qu'elle prévoyait de faire ses premiers pas sur Euronext Paris d'ici l'été si la situation sur les marchés financiers le permet.

Avec l'augmentation de capital qui accompagnera son IPO, l'entreprise souhaite ramener son endettement net à 2,25 fois son Ebitda (excédent brut d'exploitation) contre 2,6 fois à fin 2015 et 3,9 fois à fin 2014.

"La tranche primaire, qui est entre 150 et 180 millions d'euros, a pour objectif principal de désendetter", a déclaré Arnaud Louet, le directeur financier de Maisons du Monde, lors d'une conférence de presse.

Au total, comme indiqué en mars, l'enseigne espère lever avec son IPO un maximum de 500 millions d'euros, et ce en intrégant la part secondaire de l'opération, c'est-à-dire le nombre de titres qui seront cédés par son principal actionnaire Bain Capital.

Cette partie secondaire n'a toutefois pas encore été arrêtée.

"Bain va dans un premier temps garder le contrôle. Cela ne veut pas dire qu'ils vont garder 50% (du capital, NDLR). On ne sait encore combien exactement", a déclaré Gilles Petit, le PDG de Maisons du Monde, lors de la conférence de presse.

"L'objectif est qu'il y ait suffisamment de flottant au moment de l'opération pour que le marché reste animé. Mais il est trop tôt pour dire à quel niveau ils (Bain Capital )vont être", a-t-il ajouté.

262 MAGASINS EN EUROPE

Pour l'heure, les dirigeants de Maisons du Monde n'ont pas donné d'indications quant au niveau de valorisation espéré.

"On peut être l'Inditex (propriétaire de la marque espagnole Zara, NDLR) du meuble et de la décoration", a simplement dit Gilles Petit.

Selon les données Thomson Reuters, Inditex affiche une valeur d'entreprise égale à 16,3 fois son Ebitda.

Créé à Brest en 1996, le groupe Maisons du Monde a été racheté par Bain Capital en 2013 auprès de deux autres fonds, LBO France et Apax Partners, pour une valeur d'entreprise de 680 millions d'euros.

L'enseigne compte 262 magasins dans sept pays européens, dont 193 en France et 30 en Italie. Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 699,4 millions d'euros en 2015 et un Ebitda de 94,5 millions d'euros.

A horizon 2020, le groupe souhaite doubler de taille pour atteindre entre 1,3 milliard et 1,4 milliard d'euros de chiffre d'affaires. A cette date, il souhaite réaliser 50% de ses ventes à l'international, contre 34% en 2015, et 25% de ses revenus sur la vente en ligne, contre 17% actuellement.

"Notre croissance a toujours été supérieure à celle du marché, toujours supérieure à celle de nos concurrents", a souligné Gilles Petit.

(Avec Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...