Bourse > Lvmh > Lvmh : Swatch avertit sur ses résultats semestriels
LVMHLVMH MC - FR0000121014MC - FR0000121014
176.800 € +0.14 % Temps réel Euronext Paris
176.350 €Ouverture : +0.26 %Perf Ouverture : 177.200 €+ Haut : 176.150 €+ Bas :
176.550 €Clôture veille : 168 973Volume : +0.03 %Capi échangé : 89 659 M€Capi. :

Lvmh : Swatch avertit sur ses résultats semestriels

Marché : Swatch Group avertit sur ses résultats du 1er semestreMarché : Swatch Group avertit sur ses résultats du 1er semestre

par Silke Koltrowitz

ZURICH (Reuters) - Swatch Group, le numéro un mondial des montres, a averti vendredi que son bénéfice semestriel serait en baisse de 50% à 60% sur un an en raison de la faiblesse des ventes sur les marchés clés que sont Hong Kong et l'Europe, une chute lourdement sanctionnée en Bourse.

L'ensemble du secteur suisse de l'horlogerie souffre de la dégradation de la demande, les touristes chinois ayant réduit leurs achats de montres à Hong Kong et en Europe, tandis que la vigueur du franc suisse augmente les coûts de fabrication des produits "Swiss made".

Swatch a précisé que son chiffre d'affaires semestriel devrait accuser un recul de l'ordre de 12% "résultant des ventes en diminution surtout sur les marchés importants tel que Hongkong et partiellement l'Europe, notamment en France et en Suisse alors que la Chine continentale se développe positivement".

"La France est un marché difficile et devrait rester difficile", a déclaré le directeur général du groupe, Nick Hayek, à Reuters lors d'un entretien téléphonique au lendemain de l'attentat de Nice, qui a fait 84 morts et fait craindre un nouveau coup dur pour le marché du tourisme.

"Nice va pénaliser davantage le secteur", a estimé de son côté Jon Cox, analyste de Kepler Cheuvreux. "Les touristes ne vont tout simplement plus vouloir venir en Europe, et particulièrement en France cet été."

L'action Swatch perdait 10,09% à 260,30 francs à 10h54 GMT après un plus bas de six ans et demi à 249,80 francs. Ce recul qui s'ajoute à celui de 17% subi par le titre depuis le début de l'année après -21% en 2015.

Dans son sillage, Richemont abandonnait 3,75%, LVMH 1,95% et Kering 1,65%.

LA MARGE D'EXPLOITATION DIVISÉE PAR DEUX

Swatch, qui publiera ses comptes semestriels détaillés le 21 juillet, a précisé qu'il ne réduirait ni ses effectifs ni ses investissements dans le marketing et les nouveaux produits, et qu'il poursuivrait "une politique défensive d'augmentation des prix".

Le groupe, qui possède entre autres les marques Omega et Longines, est plus exposé que certains de ses concurrents à l'évolution actuelle du marché car il est peu présent sur le marché de la joaillerie tandis que ses produits d'entrée de gamme sont directement concurrencés par les montres connectées.

"L'indication d'une baisse de la marge d'exploitation de 18% à 9% peut être considérée comme un désastre, à moins qu'elle n'inclue des éléments exceptionnels", a noté Rene Weber, analyste de Vontobel.

Nick Hayek s'est efforcé de relativiser la dégradation des résultats.

"Le premier semestre n'a pas été si mauvais que cela dans de telles circonstances. Notre bénéfice a été réduit de moitié environ, mais cela reste un bénéfice", a-t-il dit en évoquant une évolution positive des résultats en Chine, l'approche des Jeux olympiques de Rio - dont Omega est le chronométreur officiel - et la perspective d'une base de comparaison plus favorable pour le deuxième semestre.

"Une baisse des ventes comme celle que nous avons observée ne peut pas être compensée, même avec les très bons résultats que nous avons dans de nombreux pays", a-t-il dit.

Les exportations horlogères suisses, dont Swatch Group représente une part importante, ont chuté de 9,5% sur les cinq premiers mois de l'année.

(Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...