Bourse > Lvmh > Lvmh : LVMH négocie le rachat du Parisien/Aujourd'hui en France
LVMHLVMH MC - FR0000121014MC - FR0000121014
176.100 € -0.25 % Temps réel Euronext Paris
176.350 €Ouverture : -0.14 %Perf Ouverture : 177.200 €+ Haut : 176.000 €+ Bas :
176.550 €Clôture veille : 642 022Volume : +0.13 %Capi échangé : 89 304 M€Capi. :

Lvmh : LVMH négocie le rachat du Parisien/Aujourd'hui en France

LVMH négocie le rachat du Parisien au groupe AmauryLVMH négocie le rachat du Parisien au groupe Amaury

PARIS (Reuters) - LVMH a confirmé mardi être entré en négociations exclusives avec le groupe Amaury pour le rachat du quotidien Le Parisien et de son édition nationale Aujourd'hui en France.

Le groupe de luxe, déjà propriétaire du journal Les Echos, a fait une offre de 50 millions d'euros pour reprendre ces deux titres, a précisé sur son site internet Le Figaro, qui a révélé l'information.

Le groupe Amaury a présenté en comité d'entreprise un projet de cession du pôle d'informations générales (Le Parisien et Aujourd'hui en France), de la régie publicitaire (Amaury Médias) et de la société de distribution AM Diffusion Proximy, ont précisé deux sources proches des deux titres.

Les imprimeries et le quotidien sportif L'Equipe ne sont en revanche pas concernés, a-t-on ajouté.

Les discussions devraient aboutir d'ici septembre ou octobre, a précisé Francis Morel, PDG du Groupe Les Echos, dans une interview au Figaro, confirmant le délai fourni par ces deux sources à Reuters.

"ll n'y aura aucune synergie éditoriale entre Le Parisien et Les Échos", précise-t-il, soulignant qu'il n'y aura "aucun impact social" sur les deux rédactions qui ne devraient pas être rapprochées physiquement.

L'opération devrait permettre au groupe Les Echos d'économiser au moins trois millions d'euros par an et de capter davantage d'opérations publicitaires, ajoute-t-il, soulignant que certains habitués des Echos, comme les cadres et des PME de province, lisent aussi Le Parisien-Aujourd'hui en France.

La diffusion de l'ensemble du Parisien et d'Aujourd'hui en France a reculé de 8,3% à 385.245 exemplaires en 2014 selon les données de l'OJD (Office de justification de la diffusion).

"Ce quotidien reconnu et respecté contribuera à la performance de notre groupe de presse par sa forte complémentarité avec les titres qui le constituent aujourd'hui", explique Francis Morel, PDG du Groupe Les Echos, cité dans le communiqué de LVMH.

Outre Les Echos, LVMH est propriétaire des titres Investir et Connaissance des Arts et de Radio Classique.

Le groupe Bolloré et le Groupe industriel Marcel Dassault (GIMD), propriétaire du Figaro, ont également été intéressés par Le Parisien, respectivement en 2009 et 2010.

Lagardère avait cédé en 2013 sa participation de près de 25% dans le groupe Amaury pour 91,4 millions d'euros au travers d'une réduction du capital de la holding propriétaire du Parisien par rachat de ses propres actions.

La reconfiguration du paysage français des médias a conduit l'homme d'affaires Patrick Drahi, propriétaire du groupe de télécoms Numericable-SFR, à racheter en début d'année l'hebdomadaire L'Express au belge Roularta.

Patrick Drahi avait déjà investi en 2014 dans le quotidien Libération, tandis que Xavier Niel, patron de l'opérateur télécoms Free, est devenu propriétaire du Monde en 2010 aux côtés de l'homme d'affaires Pierre Bergé et du banquier Matthieu Pigasse.

(Pascale Denis et Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...