Bourse > Lvmh > Lvmh : LVMH ne fera pas appel de la sanction de l'AMF sur Hermès
LVMHLVMH MC - FR0000121014MC - FR0000121014
169.150 € -0.82 % Temps réel Euronext Paris
169.350 €Ouverture : -0.12 %Perf Ouverture : 170.100 €+ Haut : 168.000 €+ Bas :
170.550 €Clôture veille : 697 129Volume : +0.14 %Capi échangé : 85 764 M€Capi. :

Lvmh : LVMH ne fera pas appel de la sanction de l'AMF sur Hermès

LVMH ne fera pas appel de la sanction de l'AMF sur HermèsLVMH ne fera pas appel de la sanction de l'AMF sur Hermès

PARIS (Reuters) - LVMH a annoncé mardi renoncer à faire appel de la décision de la commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers (AMF) qui avait infligé le 25 juin une amende record de huit millions d'euros au géant du luxe.

Le gendarme de la Bourse avait alors estimé que LVMH avait bien préparé une opération de montée au capital d'Hermès et qu'il aurait dû en informer le marché.

LVMH précise dans un communiqué qu'il a ainsi décidé de clore la procédure initiée par l'AMF à la suite de son acquisition d'environ 10% du capital d'Hermès en octobre 2010.

Si le risque financier est modeste, au regard des 3,4 milliards d'euros de résultat net dégagé par LVMH en 2012, le risque d'image est grand pour le propriétaire de Louis Vuitton, Moët et Chandon, Céline ou Guerlain, qui avait immédiatement annoncé son intention de faire appel.

LVMH, qui détient désormais 23,1% du capital du sellier de luxe, précise qu'il estime être toujours fondé à faire appel de la décision de l'AMF, mais qu'il préfère assurer une "saine gestion" de sa participation dans Hermès.

"L'intérêt des actionnaires de LVMH ne saurait se réduire à la seule défense des grands principes du droit", souligne le groupe de luxe, citant également la durée et le coût prévisibles des recours successifs.

LVMH, engagé depuis des années dans une prise de participation dans Hermès, s'en prend également aux dirigeants du sellier.

"LVMH prendra toutes mesures utiles pour faire cesser les procédures abusives engagées à son encontre par les dirigeants d'Hermès et pour obtenir de ceux-ci la réparation du grave préjudice qu'ils lui ont causé", précise le groupe dans un communiqué.

Une porte-parole d'Hermès n'a pas fait de commentaire sur ces informations.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...