Bourse > Lvmh > Lvmh : Le nouvel an chinois dope les ventes de cognac de Pernod Ricard
LVMHLVMH MC - FR0000121014MC - FR0000121014
175.700 € +1.50 % Temps réel Euronext Paris
174.650 €Ouverture : +0.60 %Perf Ouverture : 175.700 €+ Haut : 173.500 €+ Bas :
173.100 €Clôture veille : 755 390Volume : +0.15 %Capi échangé : 89 102 M€Capi. :

Lvmh : Le nouvel an chinois dope les ventes de cognac de Pernod Ricard

Pernod Ricard confirme sa prévision de résultat 2014-2015Pernod Ricard confirme sa prévision de résultat 2014-2015

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard a fait état jeudi d'une nouvelle amélioration pour son cognac en Chine où les ventes finales de Martell ont été positives pendant la période cruciale du nouvel an chinois.

Entre décembre et février, les ventes de Martell effectuées par les grossistes aux détaillants, indicateur clé de l'évolution de la consommation chinoise, ont augmenté de 13% en volume par rapport à la même période de l'an dernier, selon les chiffres d'une présentation mise en ligne par le groupe de spiritueux.

Cette hausse, qui se compare à une progression de 7% pour l'ensemble du marché du cognac et témoigne de gains de parts de marché pour Martell, s'est aussi accompagnée d'une progression en valeur de 3%, a précisé Pierre Coppéré, PDG de Pernod Ricard Asie, lors d'une conférence téléphonique.

A l'inverse, les tendances sont restées négatives pour les whiskies du groupe (Chivas, Ballantine's) avec des ventes aux détaillants en baisse de 6% en volume entre décembre et février.

"Il s'agit de remarquables résultats", s'est-il félicité, précisant que les stocks avaient été significativement réduits à la fin des festivités chinoises par rapport à l'an dernier.

Touché comme ses concurrents LVMH (Hennessy) et Rémy Cointreau (Rémy Martin) par les mesures anti-corruption prises par Pékin, Pernod Ricard redresse lentement la barre après 18 mois de déstockages massifs en Chine.

Ces mesures ayant quasiment éliminé la pratique des cadeaux d'affaires et des banquets officiels arrosés d'eaux-de-vie de luxe, Pernod Ricard fait porter l'effort sur les réseaux de distribution les plus porteurs en Chine aujourd'hui, à savoir les bars et la consommation personnelle, qui représentent environ 80% de ses ventes de cognac.

La progression des volumes de Martell pendant le nouvel an chinois a été tirée par Noblige (+18%), un cognac de moyenne gamme de type VSOP sur lequel Pernod mise pour conquérir la classe moyenne, tandis que les ventes de Cordon Bleu (XO vieilli six ans) se sont stabilisées après un plongeon l'an dernier.

Ces chiffres ont été bien accueillis par le marché, le titre Pernod Ricard signant, à 14h45, la seule hausse (+0,4%) de l'indice CAC 40 qui recule de 1,24%.

Deuxième marché de Pernod Ricard, la Chine pèse pour environ 12% des ventes du groupe et 15% de ses profits, selon les estimations des analystes.

Au total, entre le début de son exercice décalé 2014-2015 et la fin du nouvel an chinois, Pernod Ricard a vu son chiffre d'affaires reculer de 6% en Chine (après une baisse de 16% au premier semestre) et progresser de 1% pendant le nouvel an chinois, a précisé Pierre Coppéré.

Fort de cette performance, le groupe a confirmé sa prévision d'une croissance organique de son résultat opérationnel courant comprise entre 1% et 3% au cours de l'exercice 2014-2015.

Il publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre de son exercice le 23 avril.

La présentation (en anglais) :

http://bit.ly/1BsBO9C

(Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...