Bourse > Lvmh > Lvmh : Hermès relève sa prévision de ventes après un brillant trimestre
LVMHLVMH MC - FR0000121014MC - FR0000121014
176.550 € +0.48 % Temps réel Euronext Paris
176.350 €Ouverture : +0.11 %Perf Ouverture : 177.700 €+ Haut : 175.200 €+ Bas :
175.700 €Clôture veille : 969 426Volume : +0.19 %Capi échangé : 89 533 M€Capi. :

Lvmh : Hermès relève sa prévision de ventes après un brillant trimestre

Hermès relève sa prévision de ventes après un brillant trimestreHermès relève sa prévision de ventes après un brillant trimestre

PARIS (Reuters) - Hermès a révisé en hausse sa prévision de croissance pour 2012 après une accélération de sa dynamique au troisième trimestre qui témoigne une nouvelle fois de la capacité de résistance du groupe de luxe au tassement de l'économie chinoise et à la crise européenne.

Alors que tous les grands acteurs du secteur, notamment LVMH ou PPR, ont vu leur croissance ralentir à taux de changes constants, celles d'Hermès ont encore accéléré.

Les ventes du fabricant des célèbres sacs Birkin et "carrés" de soie ont atteint 848,6 millions d'euros au trimestre écoulé, signant une hausse de 24,2% en données publiées.

Surtout, à taux de change constants, la progression a atteint 15,7%, accélérant la cadence par rapport aux 13,4% du deuxième trimestre et aux 15,4% de l'ensemble du premier semestre et faisant largement mieux que les 11% attendus en moyenne par les analystes.

Le sellier de la rue du Faubourg Saint-Honoré a une nouvelle fois relevé son objectif de croissance pour 2012, tablant désormais sur une progression de plus de 13% à taux constants, contre 12% prévus en août, un chiffre jugé alors très prudent par les analystes compte tenu de l'acquis du premier semestre et des bases de comparaison relativement favorables pour le second.

Le groupe a également réaffirmé que sa rentabilité serait comprise entre celle de 2010 (27,8%) et le record historique de 31,2% atteint en 2011.

Ses performances sont restées extrêmement solides en Asie (hors Japon), où ses ventes ont progressé de 22%, après 24,6% au premier semestre.

La croissance s'est accélérée en France à 18,8% (contre 10,1% au premier semestre) mais a ralenti en Europe à 13,5% (contre 21,2%) et a atteint 14% aux Etats-Unis, contre 9,4%.

Toutes les divisions ont connu des progressions à deux chiffres hormis l'horlogerie, dont la croissance a chuté à 6,2% contre 22,8%.

Pascale Denis, édité par Pierre Sérisier

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...