Bourse > Lvmh > Lvmh : Douglas proche d'un accord pour racheter Nocibé
LVMHLVMH MC - FR0000121014MC - FR0000121014
201.100 € -0.42 % Temps réel Euronext Paris
202.300 €Ouverture : -0.59 %Perf Ouverture : 203.100 €+ Haut : 200.350 €+ Bas :
201.950 €Clôture veille : 637 289Volume : +0.13 %Capi échangé : 101 954 M€Capi. :

Lvmh : Douglas proche d'un accord pour racheter Nocibé

tradingsat

par Arno Schuetze et Matthieu Protard

FRANCFORT/PARIS (Reuters) - Le géant allemand de la parfumerie Douglas est proche d'un accord en vue du rachat de l'enseigne française de parfums et de cosmétiques Nocibé, a indiqué vendredi à Reuters une source proche du dossier.

L'accord, initialement rapporté par le journal Les Echos, permettrait à Nocibé de devenir la deuxième chaîne de parfums et de cosmétiques en France, derrière l'enseigne Sephora, détenue par LVMH, et devant Marionnaud, racheté en 2005 par le groupe chinois Watson.

Selon Les Echos, Douglas et Nocibé, respectivement contrôlés par les fonds Advent et Charterhouse, se seraient accordées sur un prix de principe et des modalités de financement, écrit le quotidien citant une valorisation de l'enseigne française comprise entre 500 à 550 millions d'euros.

Une source informée des discussions a dit à Reuters que les propriétaires de Douglas et de Nocibé étaient proches d'un accord mais a refusé de confirmer la valorisation évoquée.

Une seconde source proche du dossier a pour sa part indiqué que les discussions entre les deux groupes étaient actives mais qu'à ce stade, les parties n'étaient pas encore entrées formellement en négociations exclusives. D'après Les Echos, le fonds LBO France serait aussi intéressé pour reprendre Nocibé.

Advent, Douglas, Charterhouse et LBO France ont refusé de commenter ces discussions.

Les spéculations sur un rachat de Nocibé par Douglas ont fait surface en juin dernier lorsque le groupe allemand a dit avoir à sa disposition un budget de 500 millions d'euros pour renforcer ses activités dans la parfumerie.

Avec Christoph Seitz et Nikola Rotscheroth à Francfort, Anjuli Davies à Londres et Alexandre Boksenbaum-Granier à Paris, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...