Bourse > Loreal > Loreal : L'Oréal fait mieux qu'attendu et promet une accélération
LOREALLOREAL OR - FR0000120321OR - FR0000120321
167.200 € +2.83 % Temps réel Euronext Paris
162.950 €Ouverture : +2.61 %Perf Ouverture : 168.400 €+ Haut : 162.700 €+ Bas :
162.600 €Clôture veille : 901 150Volume : +0.16 %Capi échangé : 93 595 M€Capi. :

Loreal : L'Oréal fait mieux qu'attendu et promet une accélération

L'Oréal fait mieux qu'attendu au 1er trimestreL'Oréal fait mieux qu'attendu au 1er trimestre

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - L'Oréal a maintenu la cadence au premier trimestre 2016, faisant mieux qu'attendu grâce au rebond de sa division de produits grand public, et a promis une accélération de sa dynamique en cours d'année.

Les ventes du numéro un mondial des cosmétiques ont progressé de 1,8% à 6,55 milliards d'euros, un chiffre légèrement supérieur aux 6,48 milliards du consensus Reuters.

Surtout, à taux de changes constants, la croissance est ressortie à 4,2%, comme au quatrième trimestre 2015, au lieu des 3,5% attendus en moyenne par les analystes, et le PDG du groupe, Jean-Paul Agon, a dit s'attendre pour l'ensemble de 2016 à une croissance supérieure à celle du début d'année.

La principale surprise est venue des produits grand public (L'Oréal Paris, Garnier, Maybelline). Très surveillée, la première division du groupe, à la traîne depuis plus de deux ans - concurrencée notamment par les marques locales - a vu sa croissance organique atteindre 3,9%, alors que les analystes tablaient sur une hausse de seulement 2,5%.

Les produits grand public signent ainsi leur meilleur trimestre depuis près de trois ans.

La division a profité du repositionnement de ses trois grandes marques et des performances de Maybelline et de Nyx - qui a vu ses ventes doubler - sur fond de croissance explosive des produits de maquillage dans le monde.

Elle a renoué avec les gains de parts de marché aux Etats-Unis et a signé de solides performances en Amérique latine (hors Brésil) et en Russie. Elle reste toutefois handicapée en Chine par Magic - marque chinoise de masques - et a souffert de la guerre des prix entre distributeurs en France.

Son dirigeant, Marc Menesguen (61 ans), "a souhaité prendre sa retraite début 2017", a annoncé le groupe. Il sera remplacé par Alexis Perakis-Valat, en charge de la zone Asie-Pacifique.

LA COSMÉTIQUE ACTIVE DÉCÉLÈRE

Les produits de luxe (Lancôme, Saint Laurent, Armani ou Kiehl's) ont quant à eux fortement ralenti la cadence (+5,5%), faisant nettement moins bien que les 9,0% des parfums et cosmétiques de LVMH (Dior, Guerlain, Givenchy).

La cosmétique active (La Roche Posay, Vichy) qui signait la meilleure croissance organique du groupe depuis deux ans, a elle aussi décéléré (+4,5%), comme les produits professionnels destinés aux coiffeurs (+2,5%).

Sur le plan géographique, la dynamique s'est accélérée en Amérique latine (+8,5%), les fortes hausses en Argentine, au Mexique ou en Colombie ayant compensé la faiblesse du Brésil.

L'Oréal a fait moins bien ailleurs, en Europe de l'Ouest (+2,0%), en Amérique du Nord et en Europe de l'Est, où la croissance est cependant restée solide (+4,3% et +9,5% respectivement).

"La performance est de bonne qualité, portée par une progression des volumes (+4%)", soulignent les analystes d'Exane BNP Paribas. Ceux de Bernstein saluent des chiffres "solides".

Jean-Paul Agon a confirmé les ambitions du groupe de surperformer le marché mondial des cosmétiques en 2016, don't l croissance est attendue aux environs de 3,5%, et de faire progresser ses ventes et ses résultats.

(Pascale Denis, édité par Matthieu Protard)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...