Bourse > Loreal > Loreal : Du mieux pour 2016, Credit Suisse revient à l'achat
LOREALLOREAL OR - FR0000120321OR - FR0000120321
162.600 € +0.28 % Temps réel Euronext Paris
163.150 €Ouverture : -0.34 %Perf Ouverture : 163.650 €+ Haut : 161.650 €+ Bas :
162.150 €Clôture veille : 588 326Volume : +0.11 %Capi échangé : 91 020 M€Capi. :

Loreal : Du mieux pour 2016, Credit Suisse revient à l'achat

tradingsat

(CercleFinance.com) - Depuis ce matin, Credit Suisse se montre de nouveau offensif sur le titre L'Oréal, sur lequel son conseil 'neutre' a fait place à une préconisation acheteuse de 'surperformance'. Selon les analystes, après plusieurs années décevantes, le groupe est sur le point de démontrer de nouveau sa capacité à faire mieux que le marché des cosmétiques. Ce que la valorisation du titre ne semble pas refléter. L'objectif de cours associé au conseil reste inchangé : 166 euros.

A la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 poursuit ce matin son rebond (+ 1,9%), l'action L'Oréal prend 1,7% à 152,7 euros.

Selon les analystes, ces dernières années, la capacité de L'Oréal à faire mieux que son marché s'est érodée, et avec elle la prime dont jouissait le titre relativement aux valeurs comparables. Un phénomène qui selon Credit Suisse a deux causes.

Tout d'abord, 'lors de la dernière décennie, la plus grande partie de la convergence des croissances de L'Oréal et du marché des cosmétiques peut s'expliquer par la surexposition du groupe à l'Europe'. Selon la note, le Vieux Continent, soit environ 20% du marché mondial des cosmétiques, concentre en effet 35% du CA de L'Oréal. Or depuis la crise financière, la croissance régionale est passée de 3/4% l'an à 0/1% seulement. Désormais, Crédit Suisse s'attend à ce que l'amélioration récente de la tendance macro-économique en Europe se traduise dans les comptes, et ce d'autant que 'L'Oréal a constamment surperformé son marché en Europe occidentale', estime Credit Suisse.

Ensuite, 'nous reconnaissons que L'Oréal a perdu des parts de marché en Amérique du Nord ces dernières années', admettent les analystes. Ce qui est à mettre sur le compte des colorations capillaires et des démaquillants. Or pour le premier des deux sous-segments précités, L'Oréal semble sur le point de reprendre de la vitesse par rapport à Schwarzkopf (marque de Henkel). Quant aux démaquillants, et toujours en Amérique du Nord, 'nous anticipons le retour de la marque Garnier', indique Credit Suisse.

Au final, l'action L'Oréal se traite (en termes de PER) avec une prime de 15% seulement sur le secteur des biens de consommation, soit non loin d'un de ses plus bas niveaux en dix ans. Ce qui semble injustifié à Credit Suisse étant donné le retour sur fonds propres de L'Oréal, son faible endettement et 'le fait que dans le secteur de l'hygiène personnelle et des cosmétiques, il est relativement simple de revaloriser ses prix via l'innovation'. Bref, L'Oréal devrait retrouver son lustre en 2016, prévoient les analystes.



Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...