Bourse > Apprendre la bourse > Lexique Boursier

Lexique Boursier

Club d'investissement

Pour apprendre à gérer un portefeuille d’actions et d’obligations, rien de tel que de devenir membre d’un club d’investissement. Il s’agit d’un groupe de personnes physiques qui, pour s’initier à la gestion boursière, constitue, au moyen de versements échelonnés, un portefeuille de valeurs mobilières (actions françaises ou étrangères, obligations classiques ou convertibles, bons de souscription, actions de sicav et parts de FCP). Celui-ci est géré collectivement et les membres du club en partagent les revenus et les plus-values. Après avoir choisi la forme juridique, les adhérents doivent rédiger et signer les statuts. Un modèle de comptabilité doit être adopté. Enfin, un intermédiaire financier agréé (une entreprise d’investissement, une banque ou La Poste), auprès duquel un compte sera ouvert au nom du club, est désigné. Le club est alors officiellement constitué et les investissements peuvent commencer, les intermédiaires ne réalisant les transactions qu’une fois le compte crédité. Généralement mensuelles, les réunions permettent de décider de l’emploi des cotisations. Attention, les versements réguliers ne doivent pas excéder un total annuel de 5 500 euros par membre. Les décisions d’investissement sont prises à la majorité des membres présents ou représentés. Dans un souci pédagogique, il est toléré que 10 % des opérations puissent être effectuées sur des produits spéculatifs (warrants, dérivés). En revanche, les opérations sur devises ou à découvert sont interdites. Le recours au SRD est toléré à hauteur de 30 % du portefeuille. Officiellement, la durée de vie d’un club d’investissement ne peut dépasser dix ans. Dans les faits, rien ne peut vous empêcher d’en ouvrir un autre au-delà de cette période sous une autre dénomination. Vous pouvez le dissoudre avant ce délai si vous avez mentionné cette possibilité dans les statuts. Au regard de l’impôt, la situation des clubistes est la même que s’ils géraient directement leur portefeuille. Les dividendes et intérêts encaissés sont obligatoirement distribués. Chaque membre doit déclarer sa quote-part des produits imposables perçus par le club et bénéficie des avantages fiscaux attachés aux actions. Les plus-values réalisées dans le cadre de la gestion du club sont exonérées d’impôt. Celles réalisées à l’occasion du retrait d’un membre ou de la dissolution d’un club sont exonérées si le montant des cessions est inférieur au montant fixé par la loi. Si le seuil est franchi, les plus-values sont imposées au taux de 27 %.