Bourse > Legrand > Legrand : Materis enclenche la cession de sa filiale Parex-Wendel
LEGRANDLEGRAND LR - FR0010307819LR - FR0010307819
52.030 € -0.74 % Temps réel Euronext Paris
52.240 €Ouverture : -0.40 %Perf Ouverture : 52.240 €+ Haut : 51.350 €+ Bas :
52.420 €Clôture veille : 670 498Volume : +0.25 %Capi échangé : 13 895 M€Capi. :

Legrand : Materis enclenche la cession de sa filiale Parex-Wendel

tradingsat

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Le groupe français de chimie Materis a enclenché le processus de vente de sa filiale Parex, spécialisée dans les mortiers industriels, et a mandaté les banques BNP Paribas et Rothschild pour mener cette opération, a annoncé jeudi Wendel.

La société d'investissement, qui détient près de 75% du capital de Materis, espère boucler la vente de Parex dans le courant du premier semestre 2014.

Cette transaction doit permettre de réduire l'endettement du chimiste français dont la dette s'élève à 1,9 milliard d'euros.

"Nous avons décidé d'écouter les différentes marques d'intérêt que nous avons reçues pour Parex", a déclaré Frédéric Lemoine, le président du directoire de Wendel, lors d'une conférence de presse.

"Plutôt que de discuter avec les uns et les autres, nous avons préféré organiser un process de vente pour que tout le monde soit sur la même ligne de départ", a-t-il ajouté.

Le patron de Wendel s'est refusé à préciser le prix attendu pour Parex, soulignant toutefois que la valeur de l'entreprise pourrait approcher "10 fois l'Ebitda" (résultat brut d'exploitation).

En 2012, Parex a dégagé un Ebitda de 99 millions d'euros, indique Wendel sur son site internet.

"On a décidé de céder Parex pour deux raisons principales : diminuer notre exposition globale au secteur de la construction et améliorer la situation financière de Materis", a expliqué Frédéric Lemoine.

Dans le domaine de la construction, Wendel détient également une participation de 17% dans Saint-Gobain dont la contribution au résultat net de la holding financière a chuté de 35,5% au premier semestre 2013.

"A l'exception du vitrage et de l'aménagement intérieur, (...) tous les pôles et toutes les activités de Saint-Gobain ont continué à pâtir du tassement des économies, quoique beaucoup plus modérément qu'au premier trimestre", souligne Wendel dans le communiqué de ses résultats semestriels.

Au premier semestre, la société d'investissement a vu le résultat net des activités de ses participations reculer de 7,5% à périmètre constant, 298,7 millions d'euros.

Son actif net réévalué (ANR), qui mesure la valeur de son portefeuille de participations, a quant à lui progressé de plus de 50% sur un an, à un plus haut historique de 136,4 euros.

Le premier semestre de Wendel a été marqué par la réduction du périmètre du portefeuille de la holding financière. Celle-ci a en effet cédé en juin le solde (5,4%) de sa participation dans le groupe d'équipements électriques Legrand.

Wendel a confirmé qu'il souhaitait investir deux milliards d'euros au cours des quatre prochaines années.

En Bourse, Wendel gagne 1,63% à 12h28 à 91,67 euros, faisant ressortir un gain de près de 18% depuis début janvier.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...