Bourse > Lagardere s.c.a. > Lagardere s.c.a. : Lagardère compte améliorer sa rentabilité au 2e semestre
LAGARDERE S.C.A.LAGARDERE S.C.A. MMB - FR0000130213MMB - FR0000130213
22.945 € +0.46 % Temps réel Euronext Paris
22.840 €Ouverture : +0.46 %Perf Ouverture : 23.060 €+ Haut : 22.705 €+ Bas :
22.840 €Clôture veille : 194 612Volume : +0.15 %Capi échangé : 3 009 M€Capi. :

Lagardere s.c.a. : Lagardère compte améliorer sa rentabilité au 2e semestre

Lagardère compte améliorer sa rentabilité au 2e semestreLagardère compte améliorer sa rentabilité au 2e semestre

par Gwénaëlle Barzic et Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Lagardère s'est montré confiant jeudi dans sa capacité à améliorer nettement sa rentabilité au second semestre après une première partie de l'année marquée par une stabilité du chiffre d'affaires malgré un environnement publicitaire difficile.

Le groupe dirigé par Arnaud Lagardère, qui a reconfirmé son objectif d'un résultat opérationnel courant (Résop) médias stable pour l'exercice, avait dû abaisser en juin sa prévision de recettes publicitaires pour 2012.

"Le second semestre devrait bénéficier d'une amélioration sensible de la profitabilité après un premier semestre dont la performance n'est pas à extrapoler sur l'ensemble de l'année", a indiqué le groupe dans son communiqué de résultats.

Sur l'ensemble du semestre écoulé, son chiffre d'affaires s'est établi à 3,389 milliards d'euros, en repli de 0,2% à données comparables. Son Résop médias est ressorti à 112 millions d'euros, en repli de 21 millions d'euros par rapport à la période correspondante l'an dernier, hors cession de la presse magazine internationale et de radios russes.

"Malgré un environnement difficile, ces chiffres démontrent une bonne résistance", s'est félicité Arnaud Lagardère, gérant commandité du groupe, lors d'une conférence téléphonique.

Il a dit notamment compter sur une "nette amélioration" de la rentabilité de Lagardère Publishing, la deuxième division du groupe en termes de chiffre d'affaires.

Le groupe compte sur la sortie fin septembre de "The Casual Vacancy", le premier roman pour adultes de J.K. Rowling, l'auteur de la série à succès "Harry Potter", et sur la traduction française du sulfureux roman "Fifty Shades of Grey" de E.L. James.

Concernant la division sports, qu'il dirige directement, Arnaud Lagardère a réaffirmé n'attendre une véritable amélioration qu'en 2014, après une année 2013 pénalisée par un calendrier défavorable en termes de compétitions.

Cette division est la seule à avoir accusé une perte au premier semestre en raison d'une provision pour risque liée à la vente en Europe des droits médias pour les Jeux olympiques de 2014 et 2016 tandis que son chiffre d'affaires a accusé la plus forte baisse à données comparables (-5,2%).

DÉSENGAGEMENT DE CANAL+ EN LIGNE DE MIRE

Arnaud Lagardère a dit compter se concentrer sur les cessions envisagées - les participations dans le groupe d'aérospatiale et de défense EADS et dans Canal+ France - et investir dans des acquisitions d'activités à forte croissance comme leguide.com.

Dominique D'Hinnin, co-gérant et directeur financier du groupe de médias, a fait état d'une reprise des discussions avec la direction de Canal+ pour décider quel serait le moment approprié pour une introduction en Bourse de Canal+ France.

Après une tentative avortée en 2011 du fait des turbulences sur les marchés provoquées par le séisme au Japon, Lagardère dispose d'une nouvelle fenêtre pour une éventuelle cession de sa participation.

Lagardère détient 20% de Canal+ France dont Vivendi possède 80%.

Arnaud Lagardère s'est dit satisfait de ses relations avec la nouvelle direction de Vivendi, dont Jean-Bernard Lévy a quitté en juin la présidence du directoire, tout en notant que les conditions de marché n'étaient pas encore idéales pour une telle opération.

"Techniquement, légalement, cette fenêtre est ouverte mais à ce stade personne ne travaille de façon très concrète", a précisé de son côté jeudi Julien Verley, le directeur financier de la chaîne cryptée, lors de la présentation des résultats de Vivendi.

Dominique D'Hinnin a également précisé que les incertitudes pesant sur Canal+ sur le plan de la réglementation n'étaient pas encore tout à fait levées.

Canal+ attend le feu vert du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour le rachat des chaînes gratuites Direct 8 et Direct Star à Bolloré.

L'Autorité de la Concurrence a parallèlement imposé fin juillet des conditions à Canal+ avant d'autoriser définitivement le rachat du bouquet satellitaire TPS par le groupe de télévision payante.

Avant la publication de ces résultats, l'action Lagardère a clôturé en recul de 2,57% à 21,585 euros à la Bourse de Paris. Depuis le début de l'année, elle affiche un gain de 5,8% à comparer à la hausse de 11,62% de l'indice sectoriel des médias.

Edité par Matthias Blamont

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...