Bourse > Lafarge > Lafarge : LafargeHolcim maintient ses objectifs pour 2016
LAFARGELAFARGE LG - FR0000120537LG - FR0000120537
59.960 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
59.950 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 17 319 M€Capi. :

Lafarge : LafargeHolcim maintient ses objectifs pour 2016

Marché : LafargeHolcim confirme ses objectifs 2016Marché : LafargeHolcim confirme ses objectifs 2016

par John Miller

ZURICH (Reuters) - Eric Olsen, directeur général de LafargeHolcim, a déclaré jeudi que le premier trimestre inférieur aux attentes du numéro un mondial du ciment ne remettait pas en cause l'objectif 2016 d'une hausse de près de 10% minimim du résultat opérationnel, des hausses de prix et des synergies de fusion devant porter leurs fruits.

Les analystes financiers ne semblent pas, à ce stade, partager cet optimisme, ce qui explique le repli, vers 11h00, de 1,7% à 43,31 francs suisses du titre LafargeHolcim, baisse qui tire vers le bas l'indice regroupant les valeurs européennes liées aux matériaux de construction (-0,23%).

Le recul du jour porte la perte de la valeur depuis le début de l'année à près de 14% contre -2,3% pour l'indice sectoriel.

Au-delà de leurs incertitudes concernant les performances de LafargeHolcim, né de la fusion en 2015 du français Lafarge et du suisse Holcim, les investisseurs sanctionnent les résultats du premier trimestre moins bons que prévu.

Le premier cimentier mondial a fait état d'un Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôt, amortissements et provisions) opérationnel retraité en baisse de 21,5% à 824 millions de francs suisses (743 millions d'euros) au premier trimestre, à comparer au consensus des analystes qui donnait 935 millions.

Le chiffre d'affaires a baissé de 5,5% à 6,1 milliards de francs, là encore en dessous du consensus, mais il affiche une légère hausse à taux de change constant.

LafargeHolcim, qui a fait état d'une reprise des prix par rapport au quatrième trimestre 2015, dit que les cessions se faisaient selon les plans et qu'il était bien parti pour réaliser ses objectifs annuels, en particulier 450 millions de francs de synergies liées à la fusion.

SCEPTICISME DES INVESTISSEURS

"Le premier trimestre n'est généralement pas indicatif de notre performance sur l'année. Nous sommes en bonne voie dans la réalisation de notre plan et nous voyons des tendances sous-jacentes favorables", dit Eric Olsen dans un communiqué.

"J'ai confiance dans le fait que 2016 sera synonyme d’une progression solide vers nos objectifs 2018. Nous attendons au moins une croissance élevée à un chiffre de l'Ebitda opérationnel retraité sur base comparable pour l’année".

Il a ajouté que le groupe avait identifié d'autres actifs à vendre, précisant que le programme de cessions 2017 serait "substantiel", tout en étant inférieur à celui de 2016.

"Nous pensons que LafargeHolcim devrait rencontrer des difficultés pour parvenir à ses objectifs d'Ebitda en 2016, compte tenu de la faiblesse des tendances", a déclaré Phil Roseberg, analyste chez Berenberg.

De son côté, Davy relève que le cimentier a publié "des résultats au T1 en dessous des attentes à cause de la faiblesse de la marge de ses divisions clés".

"Ces résultats fournissent une nouvelle preuve des défis qui attendent Lafarge Holcim dans le secteur saturé du ciment", ajoute le broker.

La semaine dernière, le cimentier allemand HeidelbergCement avait relevé ses prévisions de 2016, une annonce saluée par les acteurs de marché. Depuis le début de l'année, l'action affiche d'ailleurs une progression de 0,6%.

Fin avril, le cimentier français Vicat a dit s'attendre à une nouvelle amélioration de ses performances cette année.

(Avec la contribution de Raphaël Bloch à Paris, Wilfrid Exbrayat et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...