Bourse > Lafarge > Lafarge : Autorisation de la CCI pour céder sa filiale indienne
LAFARGELAFARGE LG - FR0000120537LG - FR0000120537
59.960 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
59.950 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 17 319 M€Capi. :

Lafarge : Autorisation de la CCI pour céder sa filiale indienne

(Tradingsat.com) - LafargeHolcim a annoncé avoir reçu l’autorisation de la Commission de la Concurrence indienne (CCI) de céder Lafarge India, qui opère trois cimenteries et deux stations de broyage, d’une capacité totale d’environ 11 millions de tonnes par an. La société a également des activités dans les granulats et est un des principaux fabricants de béton prêt à l’emploi du pays. "Cette transaction est un remède alternatif proposé dans le cadre de la fusion entre Lafarge et Holcim et fait maintenant partie de l’objectif du groupe de désinvestir 3,5 milliards de francs suisses d’actifs en 2016.", peut-on lire dans le communiqué de la société.

« Nous serons présents en Inde à travers nos filiales ACC Ltd. et Ambuja Cements Ltd., avec une capacité combinée d’environ 63 millions de tonnes de ciment et un réseau de distribution qui couvre l’ensemble du pays. De nombreuses opportunités de développement de notre activité en Inde existent à travers notre réseau de plus de 100 000 points de vente et en réponse aux besoins d’infrastructures dans un pays qui connait une urbanisation croissante », a indiqué Eric Olsen, Directeur général de LafargeHolcim.

Pour rappel, la CCI avait donné en avril 2015 une autorisation conditionnelle à une proposition de cession incluant les usines de Jojobera et Sonadih dans l’Est de l’Inde, d’une capacité de 5,1 millions de tonnes de ciment. LafargeHolcim avait alors conclu une lettre d’entente avec Birla Corporation Limited en août 2015, soumise à l’approbation de la CCI. Mais en raison des questions réglementaires actuelles sur le transfert des droits miniers captifs et essentiels pour les deux usines, LafargeHolcim s’est vu dans l’obligation de proposer un remède alternatif à la CCI pour être en conformité avec sa décision. Le sidérurgiste va, en conséquence, lancer un nouveau processus de vente pour Lafarge India.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...