Bourse > Kering > Kering : Rachat du Printemps par Borletti et les qataris bouclé à l'été
KERINGKERING KER - FR0000121485KER - FR0000121485
241.300 € +0.81 % Temps réel Euronext Paris
240.000 €Ouverture : +0.54 %Perf Ouverture : 241.900 €+ Haut : 239.150 €+ Bas :
239.350 €Clôture veille : 205 382Volume : +0.16 %Capi échangé : 30 471 M€Capi. :

Kering : Rachat du Printemps par Borletti et les qataris bouclé à l'été

Rachat du Printemps par Borletti et les qataris bouclé à l'étéRachat du Printemps par Borletti et les qataris bouclé à l'été

PARIS (Reuters) - Le calendrier du rachat programmé du Printemps par le groupe italien Borletti, associé à des investisseurs du Qatar, se précise, l'opération pouvant être bouclée d'ici l'été.

Lors d'un comité central d'entreprise extraordinaire réuni ce mardi, le calendrier de présentation de l'offre a été arrêté. Une première réunion a été fixée au 5 avril, qui sera suivie de deux autres réunions les 19 et 25 avril, a déclaré mardi à Reuters Bernard Demarcq, secrétaire général du syndicat Ugict-CGT.

Aucune information n'a été donnée aux représentants des salariés sur les modalités de l'offre au cours de la réunion de ce mardi, a-t-il ajouté.

Le groupe financier italien Borletti avait annoncé le 20 février dernier être entré en négociations exclusives avec le fonds immobilier Rreef, filiale de la Deutsche Bank, pour racheter le groupe de grands magasins.

Les modalités financières exactes de l'offre conjointe n'ont pas été précisées. De sources bancaires, l'opération s'élèverait entre 1,8 et 2,0 milliards d'euros.

Dans l'entourage de Maurizio Borletti, on assure qu'il n'y a aucune incertitude sur l'issue de cette offre qui n'a aucune raison d'être remise en cause.

Quelques jours après l'annonce des discussions exclusives entre Rreef et Borletti Group, les Galeries Lafayette ont entamé, par la voix de leur président Philippe Houzé, une vaste campagne auprès des pouvoirs publics français pour promouvoir une alliance entre les deux grands rivaux du boulevard Haussmann. et

Déjà candidats au rachat du Printemps en 2006, les Galeries avaient été coiffées au poteau par Borletti et Rreef, qui avaient racheté les grands magasins au groupe PPR pour 1,2 milliard d'euros.

"Rreef a retenu l'offre et aucune offre concurrente ne peut lui être proposée compte tenu du caractère exclusif des négociations en cours", a indiqué une porte-parole de l'investisseur italien.

Il n'y a pas de raison de penser, a-t-elle ajouté, qu'il puisse y avoir un retour en arrière dans les discussions, sachant que le processus d'information et de consultation du comité central d'entreprise du Printemps a débuté mardi.

Elle ajoute que l'opération devrait pouvoir être bouclée d'ici l'été.

Cette offre conjointe ne devrait être définitivement validée qu'après consultation des instances représentatives du personnel du Printemps et le feu vert des autorités de la concurrence.

Le secrétaire général du syndicat Ugict-CGT Bernard Demarcq a exprimé ses inquiétudes concernant l'évolution de l'emploi au sein du groupe, en particulier en ce qui concerne le réseau des magasins de province.

"Le groupe Printemps n'est pas propriétaire des murs de ses magasins de province et il n'est pas certain que les investisseurs qataris aient le souhait de conserver ce réseau en l'état", a-t-il dit à Reuters.

Pascale Denis, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...