Bourse > Kering > Kering : Puma réduit son objectif annuel en raison du dollar
KERINGKERING KER - FR0000121485KER - FR0000121485
239.350 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
238.550 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 30 225 M€Capi. :

Kering : Puma réduit son objectif annuel en raison du dollar

Puma réduit son objectif annuel en raison du dollarPuma réduit son objectif annuel en raison du dollar

BERLIN (Reuters) - Puma a revu en baisse son objectif de bénéfice annuel mercredi, la fermeté du dollar ayant affecté ses comptes du premier trimestre.

L'équipementier sportif allemand, filiale de Kering, doit publier ses résultats trimestriels complets vendredi. Il tient son assemblée générale annuelle dans le courant de la journée.

Il anticipe une chute de bénéfice net de 30% à 24,8 millions d'euros au premier trimestre et un chiffre d'affaires de 821,4 millions d'euros, en hausse de 13%.

Puma, distancé dans son segment d'activité par Nike et Adidas, fait fabriquer la grande majorité de ses produits en Asie et les règle en dollars, alors qu'il réalise une grande partie de ses ventes en euros.

Conséquence d'effets de change défavorables, il anticipe dorénavant une marge brute en baisse d'un point à un point et demi par rapport aux 46,6% de l'an passé. Il prévoyait jusqu'alors une légère hausse de cette marge.

Il projette aussi un bénéfice d'exploitation annuel de 80 à 100 millions d'euros, contre 128 millions dégagés en 2014, et continue de prévoir une croissance du chiffre d'affaires annuel ajusté des effets de change de l'ordre de 5% après une croissance de 3,3% en 2014.

Puma avait déjà dit en février s'attendre à ce que le raffermissement du dollar et les fluctuations de changes pèsent sur ses résultats cette année et avait promis de prendre des mesures, comme augmenter ses prix pour récupérer ses marges.

Puma investit massivement dans des accords de marketing et de sponsoring, évinçant ainsi Nike auprès du club de football britannique Arsenal, pour restaurer sa réputation de marque sportive après une incursion dans la mode qui a affecté son coeur de métier.

L'action est en forte baisse dans les premiers échanges, cédant 6% à 170,4 euros.

(Emma Thomasson, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...