Bourse > Kering > Kering : Aurel BGC à 'conserver' avant les ventes
KERINGKERING KER - FR0000121485KER - FR0000121485
208.600 € +1.86 % Temps réel Euronext Paris
206.400 €Ouverture : +1.07 %Perf Ouverture : 208.950 €+ Haut : 206.200 €+ Bas :
204.800 €Clôture veille : 186 242Volume : +0.15 %Capi échangé : 26 342 M€Capi. :

Kering : Aurel BGC à 'conserver' avant les ventes

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aurel BGC maintient son opinion 'conserver' sur PPR et fixe l'objectif de cours à 185 euros, avant la publication du chiffre d'affaires du premier trimestre ce soir.

Le bureau d'études anticipe une progression de 5% des ventes à 2,45 milliards d'euros. Il s'attend à une croissance organique qui devrait ralentir à 6% sur le trimestre (contre 8% au quatrième trimestre 2012), impactée par une décélération attendue dans le luxe (+10% à taux de change constants sur des bases de comparaison très élevées) et une situation toujours dégradée dans le pôle sport&lifestyle (-1% à taux de change constants).

Dans le luxe, l'analyste attend un ralentissement de la croissance de Gucci (+6% à taux de change constants contre +8,2% au quatrième trimestre 2012) qui semble souffrir davantage d'un certain essoufflement de la demande locale européenne.

Sa prévision de croissance organique de 17% pour Bottega Veneta ne lui semble pas particulièrement agressive. 'La marque est sur une remarquable dynamique, l'expansion de son réseau de boutiques reste très soutenue mais elle avait clairement bénéficié d'un timing de livraison favorable au quatrième trimestre 2012 (+33% à taux de change constants)', précise Aurel BGC.

Le bureau d'études souligne que l'effet sera inverse pour YSL qui avait été pénalisé au quatrième trimestre 2012 par l'arrivée tardive en magasin des collections croisière suite au récent changement de designer. Dans ce contexte, il attend un rebond de l'activité pour cette marque (+20% à taux de change constants contre +12,6% au quatrième trimestre 2012).

Enfin, l'analyste table sur une croissance organique de 12% pour les autres marques.

Dans le pôle sport&lifestyle, il estime que l'activité de Puma (-1% à taux de change constants) devrait être logiquement impactée par les mesures récemment mises en place (réduction de 15% des références, arrêt de certains produits, fermetures de DOS...) dans le cadre de ses plans de relance et de réduction de coûts.

Aurel BGC surveillera tout particulièrement la performance du pôle luxe par zones géographiques notamment de Gucci en Europe et en Asie, les indications sur l'évolution mensuelle de la croissance organique au cours du trimestre, l'annonce potentielle du prochain top management de Puma.

Selon le bureau d'études, le titre pourrait marquer une pause avant que le marché envisage d'accorder une prime implicite au pôle luxe de PPR compte tenu de son potentiel de croissance supérieur.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...