Bourse > Kering > Kering : Nomura reste à l'achat avant les résultats
KERINGKERING KER - FR0000121485KER - FR0000121485
212.550 € -0.19 % Temps réel Euronext Paris
213.150 €Ouverture : -0.28 %Perf Ouverture : 214.800 €+ Haut : 212.250 €+ Bas :
212.950 €Clôture veille : 236 076Volume : +0.19 %Capi échangé : 26 841 M€Capi. :

Kering : Nomura reste à l'achat avant les résultats

tradingsat

(CercleFinance.com) - Nomura confirme ce matin son conseil d'achat sur le titre du groupe français PPR en vue des résultats 2011 attendus le 16 février. Son objectif de cours reste également fixé à 143 euros. En Bourse de Paris, l'action PPR prend 1,6% à 122,2 euros, soit une progression en ligne avec celle du marché.

La “pré-annonce” des résultats de la FNAC laisse augurer d'un 4ème trimestre 'difficile' pour cette filiale, puisque ses ventes annuelles se sont tassées de 3,2%. Les bénéfices ont été estimatifs ramenés de 191,9 à 96 millions, mais Nomura souligne le plan d'économies de 80 millions d'euros annoncé à l'occasion.

En outre, Redcats sera maintenant considéré comme actif à céder, même si cela ne devrait pas empêcher sa marge de reculer.

Dans le Luxe, activité sur lequel le groupe se recentre, les ventes de Bottega Veneta, YSL et Gucci devraient s'afficher en forte hausse, notamment en fin d'année. Le résultat opérationnel de la branche est attendu par Nomura à 1.220 millions d'euros, en hausse de 29,2%. Soit une marge opérationnelle rehaussée de 1,5 point de pourcentage par rapport à 2010 à 25%.

Notons que dans le 'Lifestyle' avec Puma notamment, une légère baisse du résultat d'exploitation est attendue 'en raison de pressions sur la marge brute et de la hausse des coûts opérationnels', prévoient les analystes.

Au final, selon Nomura, PPR devrait annoncer un résultat net des activités poursuivies de 920 millions d'euros, contre 834,5 millions un an plus tôt.

Avec un bénéfice par action hors Redcats de 7,27 euros, le titre PPR se traite 16,4 fois ses résultats 2011, puis à 13,7 fois en 2012, avec 9,76 euros de bénéfice par action attendu. C'est peu pour le secteur du luxe, qui généralement est mieux armé pour résister aux périodes de basse pression économique.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...