Bourse > Kering > Kering : La Fnac stabilise sa marge brute malgré un trimestre en baisse
KERINGKERING KER - FR0000121485KER - FR0000121485
212.550 € -0.19 % Temps réel Euronext Paris
213.150 €Ouverture : -0.28 %Perf Ouverture : 214.800 €+ Haut : 212.250 €+ Bas :
212.950 €Clôture veille : 236 076Volume : +0.19 %Capi échangé : 26 841 M€Capi. :

Kering : La Fnac stabilise sa marge brute malgré un trimestre en baisse

La Fnac stabilise sa marge brute malgré un trimestre en baisseLa Fnac stabilise sa marge brute malgré un trimestre en baisse

PARIS (Reuters) - La Fnac a annoncé mercredi avoir stabilisé sa marge brute malgré un chiffre d'affaires en net recul au troisième trimestre, toujours plombé par la baisse de ses principaux marchés.

Le distributeur de produits culturels, ancienne filiale de Kering, précise dans un communiqué avoir maintenu sa dynamique de gains de parts de marché et avoir stabilisé son taux de marge brute, comme au premier semestre où il avait réduit ses pertes.

Ses ventes, qui avaient reculé de 5,2% à taux de change constants au premier semestre, ont encore accusé une baisse de 4,9% au troisième trimestre, totalisant 844 millions d'euros.

L'enseigne opère sur des marchés du livre, du film et du CD fragilisés par la dématérialisation, tandis que le e-commerce concurrence ses produits "techniques" (TV, photo, son, micro-informatique).

Une conjoncture économique très dégradée en France, où la Fnac réalise 70% de ses ventes, ajoute à la difficulté.

Pour limiter les effets de la baisse de ses grands marchés, l'enseigne a engagé un plan de transformation de son modèle commercial - avec des ouvertures de magasins en franchise et le déploiement de nouvelles familles de produits - ainsi qu'un plan d'économies de 80 millions d'euros.

La Fnac, qui a fait l'objet d'une scission du groupe Kering, propriétaire de Gucci ou Bottega Veneta, a été mise en Bourse en juin.

Introduite à 22 euros, l'action a clôturé mercredi à 20,2 euros, accusant une baisse de 8%, pour une capitalisation boursière de 336 millions d'euros. La valeur s'inscrit cependant en nette hausse par rapport à un plus bas de 14,27 euros touché le 3 juillet.

Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...