Bourse > Kering > Kering : Aurel BGC reste à 'conserver'
KERINGKERING KER - FR0000121485KER - FR0000121485
201.950 € -0.07 % Temps réel Euronext Paris
201.300 €Ouverture : +0.32 %Perf Ouverture : 202.250 €+ Haut : 200.550 €+ Bas :
202.100 €Clôture veille : 155 783Volume : +0.12 %Capi échangé : 25 502 M€Capi. :

Kering : Aurel BGC reste à 'conserver'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aurel BGC est à 'conserver' avec un objectif de cours de 185 euros sur Kering, qui a organisé vendredi dernier à Londres une journée investisseurs dédiée à sa marque de designer britannique Alexander McQueen (AMQ), laquelle représente environ 4% du chiffre d'affaires dans le segment Luxe.

'Son directeur exécutif Jonathan Akeroyd a présenté un plan de développement ambitieux pour une marque qui a connu un formidable parcours sous sa direction, avec des revenus multipliés par plus de 10 depuis son arrivée en 2004', rapporte l'analyste, qui relaie en outre que 'le management de Kering a saisi l'occasion pour réitérer son message de prudence sur les résultats semestriels'.

Concernant AMQ, l'objectif est d'atteindre 500 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici 3 à 4 ans, en investissant dans ses deux marques Alexander McQueen (plus de 80% des ventes d'AMQ) et McQ (sa marque contemporaine au positionnement-prix inférieur, exploitée en propre depuis 2011). Les priorités seront d'augmenter le poids du 'Retail', de développer l'offre en maroquinerie - quand bien même le prêt-à-porter restera le coeur de métier d'AMQ - et de renforcer le positionnement de ses 2 marques, principalement à travers la communication, pour consolider son nouveau statut de marque de designer internationalement reconnue.

A propos des comptes semestriels de Kering, la faiblesse persistante de son activité en Asie (tout particulièrement à Hong Kong et Macao) ainsi que la phase de transition en cours chez Gucci vont lourdement peser, 'sachant que l'impact positif des devises est largement repoussé à 2016 en raison de couvertures de change', précise Aurel BGC. En revanche, les commentaires du management sur les tendances générales du deuxième trimestre rassurent l'intermédiaire.

A l'image de Prada, le redressement de l'activité observé en avril s'est en effet confirmé sur les mois suivants, et le groupe a constaté une nette accélération de sa croissance en Europe (boom des dépenses touristiques) ainsi qu'au Japon (faibles bases de comparaison). 'Le très bon niveau d'activité sur ces deux zones compense dorénavant la forte baisse des ventes en Asie, qui n'affiche aucun signe de redressement pour le moment, et un marché américain toujours 'soft' (baisse de la fréquentation touristique, atonie de la demande locale)', résume le bureau d'études, selon lequel le premier trimestre devrait finalement constituer un point bas en termes d'activité.

Au bout du compte, Kering sous-performe très largement le secteur du luxe depuis trois mois (-20%, contre -7% en moyenne pour le reste des valeurs du Soft luxury) et sa valorisation actuelle (décote entre -5 et -30% selon les multiples retenus) reflète déjà en partie les incertitudes concernant le réel potentiel de redressement de Gucci et Puma, même si Aurel BGC s'attend à ce que le consensus poursuive son ajustement à la baisse sur 2015 pour mieux intégrer la pression sur les marges de Gucci, BV et Puma, les 3 plus gros contributeurs aux résultats du groupe.

Enfin, les tendances plutôt encourageantes du deuxième trimestre au sein du pôle Luxe pourraient rassurer les investisseurs en attendant de juger les premiers effets des plans d'actions pour relancer Gucci.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...