Bourse > Kaufman et broad > Kaufman et broad : Recul du chiffre d'affaires semestriel
KAUFMAN ET BROADKAUFMAN ET BROAD KOF - FR0004007813KOF - FR0004007813
33.740 € -0.30 % Temps réel Euronext Paris
34.500 €Ouverture : -2.20 %Perf Ouverture : 34.500 €+ Haut : 33.200 €+ Bas :
33.840 €Clôture veille : 10 502Volume : +0.05 %Capi échangé : 703 M€Capi. :

Kaufman et broad : Recul du chiffre d'affaires semestriel

tradingsat

(CercleFinance.com) - Kaufman & Broad a dévoilé après Bourse un résultat net part du groupe de 11,4 millions d'euros au terme des six premiers mois de l'exercice en cours, contre 17,3 millions un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires du développeur et constructeur immobilier s'est, lui, inscrit en recul de 20 millions d'euros en glissement annuel à 426,6 millions d'euros. Quant à sa marge brute, elle est ressortie à 79,7 millions d'euros, après 85,6 millions à l'issue du premier semestre 2013.

La dette financière nette s'est en revanche établie à 44,1 millions d'euros, après 50 millions d'euros au 30 novembre dernier.

Cité dans le communiqué du groupe, son PDG Nordine Hachemi a précisé que Kaufman & Broad a durant la période 'activement poursuivi sa stratégie de renforcement de son portefeuille foncier, en progression de 33 % par rapport à fin novembre 2013, dans un environnement économique toujours difficile et marqué par un contexte électoral traditionnellement peu propice au développement de nouveaux projets'.

Le niveau des réservations a qui plus est été stabilisé et le taux d'écoulement des nouvelles opérations a été satisfaisant, confirmant le bon positionnement des programmes.

Enfin, le backlog Logement a affiché une progression au cours du premier semestre, à 1,007 milliard d'euros contre 965,1 millions au 30 novembre 2013.

S'agissant des perspectives, 'les mesures que vient d'annoncer le Premier Ministre en faveur d'une relance de la construction en France traduisent une réelle volonté d'infléchir les tendances défavorables du marché et devraient avoir un effet positif à moyen terme', a estimé Kaufman & Broad, qui s'est gardé de fournir des objectifs chiffrés.

Pour autant, un phénomène d'attentisme lié à leur délai de mise en oeuvre pourrait selon le groupe 'avoir un impact sur le second semestre'.

Hors cet effet, Kaufman & Broad a reconduit ses prévisions d'un chiffre d'affaires sensiblement comparable à celui de 2013 et d'une marge brute en léger retrait sur l'ensemble de l'exercice.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...