Bourse > Interparfums > Interparfums : Interparfums s'offre la maison Rochas pour 100 millions d'euros
INTERPARFUMSINTERPARFUMS ITP - FR0004024222ITP - FR0004024222
25.970 € +0.23 % Temps réel Euronext Paris
25.950 €Ouverture : +0.08 %Perf Ouverture : 26.000 €+ Haut : 25.900 €+ Bas :
25.910 €Clôture veille : 6 503Volume : +0.02 %Capi échangé : 920 M€Capi. :

Interparfums : Interparfums s'offre la maison Rochas pour 100 millions d'euros

Interparfums signe le rachat de Rochas auprès de Procter&GambleInterparfums signe le rachat de Rochas auprès de Procter&Gamble

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Interparfums a annoncé jeudi le rachat de la maison Rochas à l'américain Procter & Gamble pour 108 millions de dollars (environ 101 millions d'euros), réalisant sa plus importante acquisition.

Cette opération marque aussi l'entrée du concepteur de parfums sous licence pour Montblanc (groupe Richemont), Jimmy Choo ou Lanvin dans la gestion d'une marque de mode.

Rochas dégage cependant l'essentiel de ses revenus dans le parfum (Femme, Madame, Eau de Rochas), dont le chiffre d'affaires a totalisé 46 millions de dollars au cours de l'exercice 2013-2014.

Son prêt-à-porter et ses accessoires, entièrement gérés par des contrats de licences, lui ont rapporté 2,0 millions de dollars de royalties au cours de l'exercice écoulé.

"Rochas a été une très grande marque dans les années 1970 et elle dispose d'un très grand potentiel. A nous de la relancer", a déclaré à Reuters Philippe Benacin, PDG d'Interparfums, précisant que la présence d'une activité dans la mode permettrait de gérer la marque de façon plus globale.

Créée par Marcel Rochas en 1925, la maison de couture s'est lancée dans les parfums dans les années 1950 sous l'impulsion de la femme du créateur, Hélène Rochas.

Dans un premier temps, Interparfums devrait réduire la voilure en se recentrant sur un plus petit nombre de parfums, ce qui devrait ramener le chiffre d'affaires de la marque aux environs de 25 millions d'euros en 2016.

Rochas devrait ensuite retrouver un niveau de ventes d'environ 50 millions d'euros en 2018, a précisé Philippe Benacin, qui n'a pas donné d'indication concernant les activités de mode.

"UNE TRÈS BONNE NOUVELLE"

Le fonctionnement actuel du prêt-à-porter et des accessoires devrait être maintenu, dans un premier temps du moins. Rochas dispose d'un bureau de style de six personnes et passe par des licenciés. Le styliste qui signe les collections de prêt-à-porter, Alessandro Dell'Acqua, est employé par le plus important d'entre eux, le japonais Onward Luxury Group.

Cette opération a été bien accueillie par les investisseurs, qui étaient dans l'attente d'une acquisition susceptible à terme de permettre à Interparfums de mieux amortir sa structure de coûts et donc de redresser ses marges.

N'ayant pas modifié ses coûts de fonctionnement après la perte de sa licence avec Burberry, qui l'a privé d'un chiffre d'affaires de plus de 200 millions d'euros par an, le groupe voit sa rentabilité reculer.

En Bourse, l'action Interparfums progresse de 1,35% à 30,78 euros en début d'après-midi, signant une hausse de 37% depuis le début de l'année, pour une capitalisation boursière de près de 900 millions d'euros.

"On attendait une telle opération depuis quelque temps. C'est une très bonne nouvelle que cela arrive enfin", relève un trader parisien.

Interparfums a précisé qu'il financerait en totalité cette acquisition par recours à l'emprunt.

La transaction devrait être réalisée avant la fin du premier semestre 2015.

(Avec Matthieu Protard et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...