Bourse > Intel corp > Intel corp : Difficile fin d'exercice 2012, 2013 s'annonce mitigé
INTEL CORPINTEL CORP INTC - US4581401001INTC - US4581401001
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Intel corp : Difficile fin d'exercice 2012, 2013 s'annonce mitigé

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au 4ème trimestre (T4) de son exercice 2012, le géant américain des microprocesseurs Intel a vu son bénéfice net (non GAAP) baisser de 26% à 2,6 milliards de dollars (0,51 dollar par action), à comparer avec un recul de 14% sur l'ensemble de l'année, à 11,6 milliards de dollars (2,24 dollar par titre). Mais après un tassement des ventes en 2012 qui devrait se poursuivre au 1er trimestre de cette année, une petite croissance des ventes est cependant attendue par la direction en 2013, ainsi que le redressement progressif de la marge brute.

Du côté du chiffre d'affaires, la tendance baissière s'est également renforcée en fin d'année, avec un CA en baisse de 3% à T4 à 13,5 milliards contre - 1,2% seulement sur l'ensemble de l'année, à 53,3 milliards de dollars.

En 2012 et par division, les ventes du PC Client Group (processeurs pour ordinateurs PC) a baissé de 3% à 34,3 milliards, même si une amélioration est intervenue au T4 (- 1,5%). Celles du Datacenter group (centres de données et serveurs) se sont tassées sur l'année de 6% à 10,7 milliards, avec - 7% au T4. Enfin, le CA des Autres architectures (ce qui comprend les processeurs pour appareils mobiles) a dérapé sur l'année de 13% à 4,4 milliards, mais - 7% par rapport au T4 2011.

Sans surprise, le résultat opérationnel suit la même pente (-30% au T4 à 3,4 milliards, soit une marge de 25,2%) et - 15% sur l'année à 15,5 milliards (marge de 29,1%). La marge brute s'est elle aussi érodée, à 63,2% en 2012 (- 0,2 point) et 59% au T4 (- 6,4 points).

Sur l'ensemble de l'année, le cash-flow opérationnel généré a atteint 18,9 milliards de dollars, ce qui a permis de verser 4,4 milliards de dividendes et de procéder à 4,8 milliards de rachats d'actions, soit 191 millions de titres.

Le PDG du groupe, Paul Otellini, a déclaré que 'nous avons continué à travailler dans un environnement difficile', tout en rappellant que 2012 a été l'année où Intel, qui domine largement le marché des processeurs pour PC fixes, portables et serveurs, a mis véritablement le pied sur le marché des smartphones et des tablettes, où son concurrent britannique ARM Holdings est bien implanté. En vue de 2013, M. Otellini estime que 'beaucoup de produits sont dans les tuyaux' et les investissements s'annonce en hausse à 13 milliards de dollars.

En guise de de prévisions financières pour l'année qui commence, Intel table au T1 sur des ventes de 12,7 milliards (+/- 500 millions), une marge brute de 58% (+/- 2 points) et 1,7 milliard de dépréciations. Sur l'ensemble de 2013, il vise 'une hausse de ses ventes à un chiffre', une marge de 60% et 6,8 milliards de déprécations environ.

Avant cette publication Hier soir à Wall Street, l'action Intel a terminé en hausse de 2,6% à 22,7 dollars, l'indice Nasdaq prenant 0,6% parallèlement. Mais dans les négociations électroniques post-marché, le titre perd 5,3%.

Chez Aurel BGC, on relève que 'le lancement de Windows 8 n'a pas provoqué de rebond du marché du PC. Toutefois, le marché pourrait des particuliers s'améliorer, grâce au PC 'convertible', mi-PC et mi-tablette, mais l'adoption de ces modèles prendra du temps.'

'Le discours pour 2013 est négatif', assène le broker, qui rappelle que les ventes du T1 sont encore attendues en baisse de 6% par rapport à celles du T4. Aurel BGC souligne cependant que les prévisions de marge brute d'Intel (58% pour le T1, 60% sur l'année) sont supérieures au consensus actuel (56% et 59% respectivement).

'L'élément le plus positif est le discours de l'entreprise sur ses stocks et ceux de ses clients. Le mouvement de réduction des stocks a été violent au quatrième trimestre, mais il semble terminé', ajoute encore le spécialiste .

A court terme, termine-t-il, 'les investisseurs vont essentiellement retenir les perspectives mitigées pour le 1er trimestre et une sous-performance de l'action Intel en Bourse sur ce début d'année est probable, car les éventuelles nouvelles positives ne sont pas pour tout de suite”.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...