Bourse > Innate pharma > Innate pharma : Essai clinique dans le cancer de l'ovaire
INNATE PHARMAINNATE PHARMA IPH - FR0010331421IPH - FR0010331421
10.200 € -1.73 % Temps réel Euronext Paris
10.400 €Ouverture : -1.92 %Perf Ouverture : 10.470 €+ Haut : 10.200 €+ Bas :
10.380 €Clôture veille : 326 509Volume : +0.61 %Capi échangé : 550 M€Capi. :

Innate pharma : Essai clinique dans le cancer de l'ovaire

tradingsat

(CercleFinance.com) - Innate Pharma annonce que des investigateurs du NCIC Clinical Trials Group (NCIC CTG) ont présenté le rationnel et le protocole de l'essai clinique de Phase I/II testant IPH2201, un anticorps immunomodulateur anti-NKG2A 'first-in-class', en monothérapie chez des patientes atteintes d'un cancer de l'ovaire de haut grade.

Cette présentation a eu lieu lors du treizième Congrès international sur les thérapies ciblées anti-cancer (Targeted Anticancer Therapies). Le NCIC CTG est le sponsor de cette étude qui sera menée au Canada.

Dans la première partie de l'étude, les patientes recevront IPH2201 à l'un des trois niveaux de dose définis par le protocole. Par la suite, vingt patientes supplémentaires seront réparties en deux groupes, selon la sensibilité ou la résistance de leur cancer aux sels de platine.

'Ce deuxième essai débutera dans les prochains mois, conformément à notre plan initial, qui prévoit de démarrer plusieurs essais cliniques de Phase II avec IPH2201 en 2015', précise Pierre Dodion, directeur médical d'Innate Pharma.

Le rationnel de l'essai est basé sur la surexpression fréquente (approximativement chez 70 à 80% des patientes) de HLA-E, le ligand de NKG2A, dans le cancer de l'ovaire. La surexpression de HLA-E est un facteur de mauvais pronostic dans les tumeurs gynécologiques. De plus, la présence de lymphocytes infiltrant la tumeur est corrélée avec un pronostic favorable, en particulier dans les cancers présentant une expression élevée de HLA-E.

La reconnaissance entre IPH2201 et NKG2A empêche l'inhibition des cellules NK et T CD8+ par HLA-E. La stimulation des deux bras - inné et adaptatif - du système immunitaire offre l'espoir d'obtenir une activité antitumorale clinique et pharmacologique.

La société précise que dans un essai de Phase I d'escalade de dose, IPH2201 a démontré un bon profil de tolérance. Les données de pharmacocinétique et de pharmacodynamique issues de cette Phase I ont également été présentées lors du congrès.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...