Bourse > Innate pharma > Innate pharma : Bryan Garnier vise toujours 18 euros, potentiel de 50%
INNATE PHARMAINNATE PHARMA IPH - FR0010331421IPH - FR0010331421
13.630 € -0.15 % Temps réel Euronext Paris
13.580 €Ouverture : +0.37 %Perf Ouverture : 13.980 €+ Haut : 13.270 €+ Bas :
13.650 €Clôture veille : 428 184Volume : +0.79 %Capi échangé : 735 M€Capi. :

Innate pharma : Bryan Garnier vise toujours 18 euros, potentiel de 50%

Innate PharmaInnate Pharma

(Tradingsat.com) - Bryan Garnier a réitéré mardi sa recommandation d' "Achat" et sa valorisation de 18 euros sur Innate Pharma (soit un potentiel de 50%), au lendemain de la journée investisseurs organisée par la société de biotechnologie. L'occasion pour celle-ci de faire le point sur sa stratégie et sur ses candidats médicament.

Le management d'Innate a notamment évoqué la manière dont il comptait faire de l'entreprise une société biopharmaceutique intégrée. Dans cette optique, "produire des résultats cliniques positifs pour Lirilumab et Monalizumab [anticorps inhibiteur de point de contrôle immunitaire, ndlr] est évidemment une condition préalable, notamment parce que ces produits doivent devenir des sources importantes de paiements et de royalties", souligne Bryan Garnier.

"À l'avenir, de plus en plus de produits propriétaires pourraient rester dans le portefeuille d'Innate Pharma (IPH41, un anti- KIR3DL2 étant le tout premier d'entre eux), et nous pensons que certains accords de collaboration ou même de petites acquisitions seront conclus pour renforcer / diversifier leur positionnement", poursuit le courtier.

A court terme, "les prochains catalyseurs" (avec un impact attendu sur la valorisation) vont concerner l'anticorps monoclonal lirilumab, l'un des produits phare d'Innate Pharma. Bryan Garnier prévient d'ailleurs que "2016-17 sera un tournant pour l'entreprise alors que de nombreuses annonces cliniques sont attendues".

Il est ainsi prévu au second semestre 2016 la publication des résultats de l'étude de phase II sur lirilumab en tant que traitement de maintenance contre la leucémie aigüe myéloïde (résultats sur le critère primaire d’efficacité, la survie sans leucémie).

D'autre part, Bryan Garnier attend aussi dans la deuxième moitié de cette année des résultats de phase Ib, toujours sur lirilumab, mais en combinaison cette fois avec le nivolumab, molécule de Bristol-Myers Squibb, que ce soit dans les tumeurs solides ou dans les cancers hématologiques.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...