Bourse > Ingenico group > Ingenico group : Ingenico accélère dans le paiement en ligne avec Global Collect
INGENICO GROUPINGENICO GROUP ING - FR0000125346ING - FR0000125346
86.820 € -0.23 % Temps réel Euronext Paris
86.600 €Ouverture : +0.25 %Perf Ouverture : 87.040 €+ Haut : 86.190 €+ Bas :
87.020 €Clôture veille : 278 742Volume : +0.45 %Capi échangé : 5 339 M€Capi. :

Ingenico group : Ingenico accélère dans le paiement en ligne avec Global Collect

Ingenico accélère dans le paiement en ligne avec Global CollectIngenico accélère dans le paiement en ligne avec Global Collect

PARIS (Reuters) - Ingenico a annoncé mercredi être entré en négociations exclusives pour racheter le spécialiste des services de paiement en ligne Global Collect, pour une valeur d'entreprise de 820 millions d'euros.

Cette acquisition s'inscrit dans la stratégie du spécialiste français des terminaux de paiement qui aspire à devenir un leader mondial dans tous les canaux des services de paiements, a déclaré Philippe Lazare, PDG d'Ingenico, lors d'une conférence téléphonique.

Grâce à Global Collect, Ingenico entend équilibrer sa couverture géographique vers le marché nord-américain et accroître son exposition aux marchés à forte croissance d’Asie Pacifique et d'Amérique latine.

Il vise un accès à près de 600 e-commerçants internationaux de premier plan, avec une forte présence dans les biens et services en ligne, et une accélération de la transformation de son business modèle vers les services de paiement, avec un chiffre d'affaires pro forma issu des services de paiement qui devrait plus que doubler, pour excéder 500 millions d’euros.

Global Collect, basé aux Pays-Bas, est un expert des services de paiement dans le commerce en ligne transfrontalier. Il a dégagé en 2013 des revenus bruts de 305 millions d'euros (111 millions d'euros net) et un Ebitda (excédent brut d'exploitation) de 50 millions d'euros.

La société, présente dans 170 pays, réalise 65% de ses ventes hors d'Europe.

En intégrant en année pleine cette acquisition, Ingenico vise un chiffre d'affaires pro forma 2016 supérieur à 2,2 milliards d'euros avec une marge d’Ebitda de plus de 20%. Le groupe anticipait jusqu'ici des ventes supérieures à 1,8 milliard et une marge supérieure à 20% en 2016.

Cette acquisition, financée avec de la trésorerie existante pour 220 millions d'euros et de la dette bancaire pour 600 millions, devrait avoir un impact positif d'environ 15% sur le bénéfice par action dès 2015.

Le ratio de dette nette sur Ebitda devrait être inférieur à 3 à la fin 2014 et devrait diminuer à 2 un an plus tard, grâce à la génération de trésorerie du groupe.

L'opération devrait être bouclée au début du quatrième trimestre 2014.

(Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...