Bourse > Ing groep > Ing groep : Bien orienté après ses comptes semestriels
ING GROEPING GROEP INGA - NL0000303600INGA - NL0000303600
10.070 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
9.944 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 21 625 M€Capi. :

Ing groep : Bien orienté après ses comptes semestriels

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le bancassureur néerlandais ING a terminé le 1er semestre de son exercice 2013 sur un bénéfice net en hausse de 28,3% à 2,6 milliards d'euros (0,68 euro par titre). Ce chiffre masque cependant une forte chute de 39,1% au deuxième trimestre à 788 millions d'euros (0,21 euro par titre) en raison de notamment de dépréciations et des cessions.

En Bourse d'Amsterdam ce matin, l'action ING gagne cependant 1,5% à huit euros.

Par branche d'activité, et au 2e trimestre, la Banque a enregistré des profits sous-jacents en hausse de 13,5% à 1,1 milliard d'euros. ING l'explique notamment par ses mesures d'économies qui ont de nouveau amélioré le ratio coût/chiffre d'affaires à 54,3%. Le coût du risque, quoiqu'en hausse de 73 à 89 points de base au 2e trimestre, demeure contenu.

Du côté des assurances, la sous-division Asssurances Asie améliore ses comptes (de - 110 à + 182 millions), sur fond d'économies et de la faiblesse du coût des ressources financières.

Notons que le Wall Street Journal rapportait, voilà deux jours, que le groupe serait entré en négociations exclusives avec MBK Partners, société de private equity en Corée du Sud, pour lui céder ses activités d'assurance-vie dans ce pays.

En revanche, la branche Assurances Etats-Unis bascule dans le rouge au 2e trimestre à hauteur de 19 millions d'euros de pertes, contre 394 millions de bénéfices un an plus tôt. Si son résultat opérationnel s'est amélioré au 2e trimestre de 102 à 140 millions d'euros, elle a dû faire face à à des dépréciations.

Globalement, le ratio de solidité bancaire Core Tier 1 d'ING reste 'élevé' à 11,8% (contre 11,1% fin juin 2012), celui des assurance EurAsia s'améliorant à 304%, quand le ratio combiné estimé des assurances américaines se situait fin juin à 454%.

Le groupe confirme que puisque sa priorité est de rembourser les avances de l'Etat néerlandais, il ne versera pas de dividende au titre de l'exercice 2013.

Le PDG Jan Hommen se félicite des cessions, comme récemment l'introduction en Bourse partielle d'une filiale américaine d'assurance et de placements en mai. Depuis sa mise en Bourse, la valeur boursière de cette filiale encore détenue à 71% par ING a augmenté de 50%, et vaut actuellement 4,5 milliards de dollars, indique le groupe.

Les cessions vont se poursuivre : 'afin d'accélérer le processus d'introduction en Bourse, ING Etats-Unis sera scindée d'ING Assurances, ce qui ouvrira la voie au placement en Bourse d'ING Assurance'. L'activité européenne d'assurances devrait ainsi être mise en Bourse l'année prochaine.

Jan Hommen rappelle qu'au 1er octobre prochain, Ralph Hamers prendra en partie sa succession en devenant directeur général du groupe.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...