Bourse > Imerys > Imerys : Imerys affiche un chiffre d'affaires en recul de 2,7%
IMERYSIMERYS NK - FR0000120859NK - FR0000120859
75.160 € +0.89 % Temps réel Euronext Paris
74.450 €Ouverture : +0.95 %Perf Ouverture : 76.080 €+ Haut : 74.250 €+ Bas :
74.500 €Clôture veille : 87 649Volume : +0.11 %Capi échangé : 5 980 M€Capi. :

Imerys : Imerys affiche un chiffre d'affaires en recul de 2,7%

tradingsat

PARIS (Reuters) - Imerys a fait état mardi d'une baisse de son chiffre d'affaires au premier trimestre, des effets de change et de périmètre négatifs éclipsant l'amélioration du climat économique en Europe et la bonne tenue de l'activité en Amérique du Nord.

Le leader mondial des spécialités minérales pour l'industrie a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 904 millions d'euros (-2,7%). En excluant les dernières cessions et cessations d'activités du groupe, et l'impact de la hausse de l'euro notamment par rapport au dollar, les ventes ressortent en hausse de 5% sur la période.

"En ce début d'année 2014, la demande est restée globalement dynamique en Amérique du Nord malgré des conditions météorologiques difficiles qui ont perturbé l'activité industrielle", a commenté le groupe dans un communiqué. "En Europe, après plusieurs trimestres de récession suivis d'une stabilisation en fin d'année 2013, l'activité s'est améliorée dans certains marchés."

Au cours d'une téléconférence de presse, le directeur financier a dit s'attendre à ce que les devises pèsent encore sur l'activité du trimestre en cours. "Je pense qu'on va encore avoir des effets de changes assez négatifs au deuxième trimestre (...) ça devrait s'atténuer au second semestre parce que nous avions déjà un peu souffert au deuxième semestre de l'année dernière", a déclaré Michel Delville.

Imerys, qui a renoncé mi-mars à racheter le spécialiste américain de la bentonite, Amcol, face à la surenchère du concurrent américain Mineral Technologies, a fait état d'une amélioration de sa marge opérationnelle à 13%, contre 12,6% un an plus tôt, reflet surtout d'un effet prix/mix positif de 12 millions d'euros.

L'indemnité de rupture versée par Amcol, d'un montant brut de 39 millions de dollars, a contribué à l'amélioration du résultat courant net, part du groupe, d'Imerys, ressorti en hausse de 1,7% à 77,6 millions d'euros.

La plus forte croissance à périmètre et changes comparables (+8,3%) a émané du segment "solutions pour l'énergie et spécialités", conséquence d'une hausse de la production d'acier en Europe et de la croissance persistante de la production de pétrole et de gaz de schiste aux Etats-Unis, pour laquelle Imerys produit des proppants en céramique.

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...