Bourse > Iliad > Iliad : Orange confirme son redressement, continue à réduire ses coûts
ILIADILIAD ILD - FR0004035913ILD - FR0004035913
173.150 € -0.72 % Temps réel Euronext Paris
173.950 €Ouverture : -0.46 %Perf Ouverture : 175.950 €+ Haut : 173.000 €+ Bas :
174.400 €Clôture veille : 55 706Volume : +0.09 %Capi échangé : 10 169 M€Capi. :

Iliad : Orange confirme son redressement, continue à réduire ses coûts

Orange a atteint ses objectifs 2014 avec les réductions de coûtsOrange a atteint ses objectifs 2014 avec les réductions de coûts

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Orange prévoit un recul limité de son résultat d'exploitation cette année, misant sur ses investissements dans le très haut débit et la poursuite des réductions de coûts face à une compétition toujours rude sur son marché clef français.

Le premier opérateur télécoms français s'est engagé à verser à ses actionnaires un dividende stable au titre de l'exercice en cours après avoir atteint ses objectifs financiers en 2014 grâce à l'amélioration de ses performances commerciales en Europe et à la poursuite de ses mesures d'économies.

En dépit de ce redressement qui fait écho aux progrès enregistrés par d'autres poids lourds européens en fin d'année, Orange n'anticipe pas de retour à la croissance du chiffre d'affaires en 2015.

"L'intensité concurrentielle sur nos marchés, notamment en Europe, n'a aucune raison de faiblir en 2015", a déclaré le PDG Stéphane Richard, évoquant également la baisse attendue des revenus en provenance du contrat d'itinérance avec Iliad.

A 11h40, l'action cède 3,2%, deuxième plus forte baisse de l'indice CAC 40, qui recule de 0,7% dans le même temps.

Plusieurs analystes évoquent des résultats 2014 sans surprise ainsi qu'une prévision pour 2015 qui, bien que conforme aux anticipations, traduit un fléchissement par rapport aux progrès accomplis en fin d'année.

L'opérateur vise un Ebitda retraité compris entre 11,9 et 12,1 milliards en 2015, ce qui représenterait une baisse de 1% à 2% par rapport à 2014 alors qu'il n'avait baissé que de 0,7% au quatrième trimestre, explique un analyste qui met également en avant le bond du titre Orange en Bourse.

Avant la publication des résultats, l'action affichait une hausse proche de 15% depuis le début de l'année après avoir rebondi de plus de 57% en 2014, signant la meilleure performance du CAC 40.

Orange a enregistré l'an dernier un Ebitda retraité de 12,19 milliards d'euros (-2,5% à données comparables), donnant une marge stable à 30,9%, conformes aux objectifs que s'était fixés l'opérateur, grâce aux réductions de coûts.

Celles-ci ont représenté 707 millions d'euros l'an dernier, permettant de compenser à 70% la baisse du chiffre d'affaires, qui a atteint 39,44 milliards, en diminution de 2,5%.

4 MILLIONS D'ABONNÉS 4G EN FRANCE

Outre les économies, Orange a profité l'an dernier de l'amélioration de ses performances commerciales, qui s'est confirmée au dernier trimestre.

"Le très haut débit est en Europe un vecteur de croissance et de reconquête commerciale", a souligné le directeur financier Ramon Fernandez.

L'opérateur historique, qui a mis les bouchées doubles pour déployer en France la 4G dont il est désormais leader en termes de couverture, a enregistré en fin d'année sa meilleure performance trimestrielle depuis 2008 avec 256.000 ventes nettes de forfaits mobiles.

Il affiche désormais plus de quatre millions d'abonnés au très haut débit mobile à son compteur tandis que dans le fixe, les souscriptions d'abonnements à la fibre décollent, dépassant pour la première fois au quatrième trimestre les contrats ADSL.

Malgré cette inflexion commerciale, le revenu moyen par abonné mobile a diminué l'an dernier et devrait encore baisser en 2015, bien qu'à un rythme moindre, illustrant la difficulté de l'opérateur à monétiser pour l'instant ses efforts d'investissement.

"Quelque part entre 2015 et 2016, on verra cette stabilisation (des revenus) s'amorcer", a prédit Ramon Fernandez, tout en précisant qu'elle dépendrait du comportement des rivaux d'Orange, en particulier sur le marché français marqué par une féroce bataille des prix depuis l'arrivée d'Iliad dans le mobile en 2012.

En 2014, le résultat net d'Orange a en revanche fortement diminué à 1,22 milliard d'euros contre 2,13 milliards l'année précédente, sous le coup du recul du résultat d'exploitation et de charges exceptionnelles regroupant entre autres le coût de litiges mais aussi un programme de restructuration immobilière ou un plan de temps partiel pour ses salariés seniors.

Orange s'est dit "raisonnablement optimiste" concernant sa capacité d'augmenter son dividende à moyen terme, présentant le montant de 60 centimes par action comme un plancher.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...