Bourse > Iliad > Iliad : L'intérêt de Free pour T-Mobile US sème la pagaille en Bourse
ILIADILIAD ILD - FR0004035913ILD - FR0004035913
195.550 € -0.48 % Temps réel Euronext Paris
196.900 €Ouverture : -0.69 %Perf Ouverture : 197.800 €+ Haut : 194.550 €+ Bas :
196.500 €Clôture veille : 49 698Volume : +0.08 %Capi échangé : 11 485 M€Capi. :

Iliad : L'intérêt de Free pour T-Mobile US sème la pagaille en Bourse

ILIADILIAD

(Tradingsat.com) - C'est la douche froide pour les opérateurs français de télécommunications, au lendemain des "annonces chocs" de Free, qui a confirmé hier soir son intérêt pour T-Mobile US. Alors que l'action de la maison mère Iliad dégringole de 12,8% à 179,6 euros dans les premiers échanges parisiens, Bouygues perd 6%, Orange affiche -3% et Numericable -2%.

Le projet du PDG de Free Xavier Niel de conquérir un nouveau pays en mettant la main sur le numéro quatre du mobile aux Etats-Unis suscite donc beaucoup d’interrogations ce matin. Il réduit surtout les chances d'assister à un nouvelle opération financière dans le secteur après le deal SFR-Numericable. Les analystes devraient se prononcer au cours de la journée.

Convaincu que "le marché mobile américain est à la fois vaste et particulièrement attractif", Iliad a soumis une offre de 15 milliards de dollars en numéraire, soit 33$ par action, pour acquérir 56,6% du capital de T-Mobile US.

Iliad évalue les 43,4% restant de T-Mobile US à 40,5$ par action sur la base de 10 milliards de dollars de synergies au bénéfice des actionnaires de T-Mobile US. Cela conduit à une valeur globale de 36,2$ par action, soit une prime de 42% par rapport au cours de bourse non affecté de T-Mobile US de 25,4$ par action, a précisé jeudi le groupe français dans un communiqué.

L’offre en numéraire serait financée par une combinaison de dette et de fonds propres. Iliad s’est assuré du soutien de banques internationales de premier plan pour la dette d’acquisition. Le financement en fonds propres serait d’environ 2 milliards d’euros et M. Xavier Niel participerait à l’augmentation de capital.

Bien que cette transaction "ne devrait pas poser de difficultés au regard des règles relatives au droit de la concurrence compte tenu du fait qu’Iliad n’est pas présent aux Etats-Unis", la partie est loin d'être gagnée pour le Français, qui n'est pas seul en lice.

La filiale américaine de Deutsche Bank est en effet convoitée par un concurrent sérieux, Sprint, qui travaille sur une offre autour de 40$ par action, selon Bloomberg.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...