Bourse > Iliad > Iliad : Société Générale tempère son optimisme
ILIADILIAD ILD - FR0004035913ILD - FR0004035913
174.200 € +1.49 % Temps réel Euronext Paris
172.000 €Ouverture : +1.28 %Perf Ouverture : 174.850 €+ Haut : 171.550 €+ Bas :
171.650 €Clôture veille : 52 557Volume : +0.09 %Capi échangé : 10 231 M€Capi. :

Iliad : Société Générale tempère son optimisme

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les analystes de Société Générale restent confiants dans l'avenir d'Iliad, l'opérateur télécoms alternatif français qui est la maison mère de Free. A la différence de nombre de leurs collègues, ils voient d'un bon oeil les intentions du groupe aux Etats-Unis. Mais ils estiment eux aussi que l'absence de consolidation du marché français de la téléphonie mobile pèse sur la valorisation du groupe. Si le conseil d'achat sur l'action Iliad est confirmé, l'objectif de cours est ramené de 237 à 200 euros.

A la Bourse de Paris ce matin, où l'indice CAC 40 se tasse de 0,3%, l'action Iliad prend cependant 2% à 173,7 euros.

La note de recherche s'attache d'abord à analyser l'éventuelle prise de contrôle par Iliad l'opérateur mobile américain T-Mobile US. 'Sur les marchés financiers', constate la note, 'rares sont les évènements dont l'appréciation est consensuelle. A ce titre, l'opération Iliad/T-Mobile US constitue une exception, puisque la (quasi) totalité des intervenants l'estime mal conçue, irrationnelle et, ce qui est plus inquiétant, destructrice de valeur', indique une note de recherche. Le décrochage du cours l'action Iliad depuis l'annonce du projet, fin juillet, en témoigne.

Or selon Société Générale, les visées de Free aux Etats-Unis ne sont pas irréalistes : les géants américains de l'Internet entendent en effet mettre fin à la 'collusion' des opérateurs mobiles locaux. Car pour l'instant, les tarifs élevés du trafic de données mobiles gênent les plans stratégiques des groupes comme Google ou Facebook.

Les dernières tendances du débat sur la 'neutralité des réseaux' aux Etats-Unis, ainsi que la position des autorités de régulation, semblent donner l'avantage aux groupes Internet. Fort de son historique en matière de concurrence, Iliad/Free pourrait selon Société Générale jouer le rôle de 'cheval de Troie' sur le marché américain des télécoms mobile, avec l'appui (soit financier, soit via des partenariats) des géants du Web. De plus, l'objectif de synergies Iliad/T-Mobile US semble 'à portée'. Bref, l'aventure américaine de Free est considérée favorablement par Société Générale.

Mais la situation du groupe en France suscite plus du mesure : Orange ne veut pas participer, dans les conditions actuelles, à la consolidation du marché français de la téléphonie mobile et Bouygues ne souhaite plus vendre sa branche telecom. Principal actionnaire d'Iliad, Xavier Niel a d'ailleurs exclu que le nombre d'opérateurs mobiles baisse.

Dans ces conditions, Société Générale réduit de 75 à 53 euros par action la valeur estimative de Free Mobile, tout en ajustant de 162 à 147 euros par titre celle de l'activité Internet fixe. Bref, l'objectif de cours sur l'action Iliad revient à 200 euros.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...