Bourse > Iliad > Iliad : Credit Suisse pas emballé par l'aventure italienne
ILIADILIAD ILD - FR0004035913ILD - FR0004035913
212.950 € +0.19 % Temps réel Euronext Paris
212.150 €Ouverture : +0.38 %Perf Ouverture : 213.150 €+ Haut : 212.000 €+ Bas :
212.550 €Clôture veille : 101 759Volume : +0.17 %Capi échangé : 12 507 M€Capi. :

Iliad : Credit Suisse pas emballé par l'aventure italienne

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le bureau d'études Credit Suisse est revenu sur le dossier Iliad, l'opérateur télécoms alternatif français dont Free est la marque amirale, qui entend se lancer sur le marché du mobile en Italie. Une perspective qui n'enchante pas les analystes, qui ont légèrement abaissé leurs prévisions. Tout en confirmant leur conseil neutre sur la valeur, ainsi que leur objectif de cours de 190 euros.

A la Bourse de Paris, l'action Iliad prend 0,1% à 175,3 euros dans un marché en hausse de l'ordre de 0,8%.

Certes, on ne connaît pas encore les modalités exactes selon lesquelles Free entend aborder le marché italien, d'autant que ses acquisitions récentes doivent encore passer sous les fourches caudines des autorités de régulation.

Mais Iliad ayant exprimé son intention, Credit Suisse a cependant esquissé un scénario peu enthousiaste, étant donné la difficulté des nouveaux entrants dans les télécoms à générer un cash flow libre positif, même après une décennie de présence.

Certes, en tablant sur l'obtention par Free d'une part du marché mobile italien de 10% d'ici quatre ans, Credit Suisse estime que la capitalisation boursière du groupe (10,3 milliards euros actuellement) pourrait y gagner environ un milliard en quatre à cinq ans.

Mais dans ce cas, le retour sur investissement dépasserait à peine celui du coût du capital. Pour créer davantage de valeur en Italie, Iliad devrait atteindre une part de marché plus proche de 20% à long terme, estime Credit Suisse. Ce qui supposerait que le groupe contrôlé par Xavier Niel réalise en Italie ce qu'aucun concurrent n'a pu faire en devenant le 4e opérateur sur un marché européen, et se hisse de plus en Italie au niveau qu'il a atteint en France. Pas facile.

Credit Suisse souligne également qu'entrer en Italie suppose des investissements alors que le groupe doit déjà engager des dépenses en capital en France, pour mettre à niveau son réseau 4G mobile et se développer dans la fibre optique. 'Ce qui signifie que la génération de cash flow libre d'Iliad est bien partie pour rester sous pression pendant une période prolongée, même si la croissance de son excédent brut d'exploitation restera supérieure à celle des valeurs comparables', s'inquiète enfin une note de recherche.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...