Bourse > Iliad > Iliad : Free responsable des déboires d'Alcatel-Lucent ?
ILIADILIAD ILD - FR0004035913ILD - FR0004035913
174.800 € +0.55 % Temps réel Euronext Paris
174.850 €Ouverture : -0.03 %Perf Ouverture : 175.200 €+ Haut : 173.550 €+ Bas :
173.850 €Clôture veille : 19 529Volume : +0.03 %Capi échangé : 10 266 M€Capi. :

Iliad : Free responsable des déboires d'Alcatel-Lucent ?

Free MobileFree Mobile

(Tradingsat.com) - Free responsable des déboires d'Alcatel-Lucent ? C'est ce qu'a déploré le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, dans un entretien publié ce lundi par L'Usine Nouvelle.

L'accusation est lourde, alors que l'équipementier en télécommunication souffre, depuis sa fusion en 2006, d'un environnement très concurrentiel, notamment en Chine, et du ralentissement des dépenses d'investissement des opérateurs.

En effet, la situation du groupe ne cesse de se dégrader. Alcatel-Lucent a récemment fait état de pertes plus importantes que prévu au troisième trimestre, avec une marge brute en baisse à 27,9%, contre 31,7% au second trimestre.

"Cette baisse s’explique par le recul des ventes, bien margées, d’équipements CDMA et GSM, commentait un analyste en début de mois.

Certes, Free Mobile n'a pas vraiment joué le jeu de la préférence nationale en choisissant Nokia Siemens Networks plutôt qu'Alcatel-Lucent pour équiper la plus grande partie de son réseau 3G. Alcatel, lui, récupère les miettes.

"La course au low-cost avec l’arrivée de Free a eu des conséquences sur les opérateurs, sur la sous-traitance, sur les fournisseurs. Et la situation d’Alcatel s’est aggravée : -40 % en un an en France", accuse pourtant Arnaud Montebourg.

"Casser les prix peut sembler de bonne guerre, mais cela a eu pour conséquence deux plans sociaux annoncés, chez SFR et Bouygues, des destructions d’emplois dans la sous-traitance, la précarisation des travailleurs chez Free, les délocalisations accélérées dans les centres d’appels, l’aggravation des difficultés d’Alcatel (...)", a-t-il souligné, faisant référence aux tarifs très compétitifs de Free Mobile.

Le quatrième opérateur mobile a bouleversé le marché français depuis son arrivée en janvier 2012, baissant fortement ses prix et obligeant ses concurrents à s'aligner, dans la douleur, avec des conséquences dramatiques en matière d'emploi.

Iliad, la maison-mère, publiera ses chiffres du troisième trimestre ce jeudi 15 novembre. Free Mobile devrait confirmer que ses offres à 2 euros et à 19,99 euros par mois (0 euro et 15,99 euros pour les abonnés Freebox) continuent de séduire les consommateurs. Selon le bureau d'études Oddo, elles auraient attiré 780 000 nouveaux abonnés sur la période, contre 97 000 recrutements nets dans l'ADSL.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...