Bourse > Iliad > Iliad : Beaucoup d'incertitudes planent sur le projet de rachat de T-Mobile
ILIADILIAD ILD - FR0004035913ILD - FR0004035913
174.400 € -2.35 % Temps réel Euronext Paris
177.800 €Ouverture : -1.91 %Perf Ouverture : 177.800 €+ Haut : 174.150 €+ Bas :
178.600 €Clôture veille : 101 646Volume : +0.17 %Capi échangé : 10 243 M€Capi. :

Iliad : Beaucoup d'incertitudes planent sur le projet de rachat de T-Mobile

(Tradingsat.com) - Iliad peine à redresser son cours de Bourse, qui a perdu près de 25% depuis la présentation fin juillet de son projet de rachat de T-Mobile US, filiale de Deutsche Telekom (DT). Le marché est plongé dans l'incertitude du fait des nombreux obstacles auxquels se heurte l'opérateur, notamment le prix de l'offre, jugé insuffisant.

DT s'est dit prêt à discuter au sujet d'une éventuelle cession de T-Mobile à partir de 35 dollars par action, loin des 33 dollars proposés par la firme de Xavier Niel pour racheter 56,6% du quatrième opérateur mobile des Etats-Unis.

Mais le milliardaire français n'a pas dit son dernier mot et pourrait proposer entre 35 et 40 dollars par action T-Mobile US pour une part du capital allant de 60% à 90%, en fonction de l'intérêt des fonds de "private equity" pour le projet, ont confié à Reuters plusieurs sources proches du dossier.

Parmi ces fonds figure notamment KKR, avec lequel Iliad pourrait lever entre 5 et 6,5 milliards de dollars, selon ces mêmes sources.

Xavier Niel, le patron de la maison mère de Free, s'est rendu dernièrement aux Etats-Unis pour tenter de convaincre d'éventuels investisseurs intéressés par son projet. "En fonction de ces réactions, il pourrait être en mesure de présenter une offre améliorée au cours de la deuxième semaine d'octobre", ont dit deux des sources.

Le groupe français doit également composer avec un nouveau paramètre, qu'il ne peut néanmoins maîtriser. Selon Bloomberg, qui cite des sources familières du projet, les membres du conseil d'administration de Deutsche Telekom sont divisés quant à l'avenir de T-Mobile, "leur seul actif en croissance".

Quoi qu'il en soit, "quiconque détiendra l'opérateur américain devra faire face au coût des enchères de fréquences mobiles [en cours aux Etats-Unis, ndlr] et des améliorations sur le réseau, que les gros concurrents peuvent plus facilement financer".

Dans ce contexte, "DT pourrait attendre la fin du processus d'enchères avant de prendre une décision stratégique sur T-Mobile", a précisé l'agence anglo-saxonne.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...