Bourse > Hybrigenics > Hybrigenics : De nouveaux résultats in vitro sur l’inécalcitol dans la leucémie myéloïde chronique
HYBRIGENICSHYBRIGENICS ALHYG - FR0004153930ALHYG - FR0004153930
0.830 € +3.75 % Temps réel Euronext Paris
0.810 €Ouverture : +2.47 %Perf Ouverture : 0.880 €+ Haut : 0.800 €+ Bas :
0.800 €Clôture veille : 219 762Volume : +0.61 %Capi échangé : 30 M€Capi. :

Hybrigenics : De nouveaux résultats in vitro sur l’inécalcitol dans la leucémie myéloïde chronique

tradingsat

(Tradingsat.com) - Hybrigenics présente aujourd'hui de nouveaux résultats in vitro sur l’inécalcitol dans la leucémie myéloïde chronique au congrès de l’Association américaine pour la recherche contre le cancer (AACR) à Philadelphie aux Etats-Unis.

L’Unité de recherche INSERM U935 du Professeur Ali Thuran, Chef du Service d’Hématologie du Centre Hospitalier Universitaire du Kremlin-Bicêtre, Université Paris-Sud, a déjà démontré que l’inécalcitol inhibe la prolifération des cellules souches et des progéniteurs de LMC isolés chez des patients au moment du diagnostic et cultivés in vitro, mais pas celle des cultures de cellules souches et des progéniteurs myéloïdes normaux isolés chez des volontaires sains.

De plus, une forte synergie inhibitrice avait été observée in vitro en association avec l’imatinib (Gleevec, Novartis), inhibiteur de première génération de la tyrosine-kinase Bcr-Abl et traitement de référence de la LMC. Sur la base de ces résultats initiaux, une étude clinique de Phase II de l’inécalcitol en association avec l’imatinib a été lancée récemment dans la LMC.

La même équipe de recherche démontre maintenant une synergie d’inhibition de la prolifération des cellules souches et des progéniteurs de LMC cultivés in vitro, entre l’inécalcitol et le dasatinib (Sprycel, BMS) ou le nilotinib (Tasigna, Novartis), deux autres inhibiteurs de la tyrosine-kinase Bcr-Abl de génération plus récente que l’imatinib, indique la société biopharmaceutique.

Là encore, cette synergie s’est montrée spécifique de la LMC, puisque l’association de l’inécalcitol avec le dasatinib ou le nilotinib est restée sans effet sur des cultures de cellules souches et des progéniteurs myéloïdes normaux isolés chez des volontaires sains.

"Ces observations préliminaires étendent le potentiel de synergies entre l’inécalcitol et les inhibiteurs de tyrosine-kinases au dasatinib et au nilotinib, au-delà de l’imatinib", commente le Professeur Ali Thuran.

"En cas de succès de l’étude clinique de Phase II en cours sur l’association de l’inécalcitol avec l’imatinib, ces nouveaux résultats in vitro nous inciteraient fortement à tester en clinique l’inécalcitol avec tous les inhibiteurs de tyrosine-kinases indiqués dans le traitement de la leucémie myéloïde chronique", ajoute le Docteur Jean-François Dufour-Lamartinie, Directeur R&D Cliniques d’Hybrigenics.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...