Bourse > Hewlett packard > Hewlett packard : Le titre perd plus de 20% à wall street
HEWLETT PACKARDHEWLETT PACKARD HPQ - US4282361033HPQ - US4282361033
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Hewlett packard : Le titre perd plus de 20% à wall street

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sans surprise, les titres HP ont lourdement trébuché vendredi matin à l'ouverture de Wall Street après une avalanche d'annonces qui a laissé les investisseurs dans un état de stupéfaction.

Dans les tous premiers échanges, l'action du géant informatique chutait de 20,3% à 23,5 dollars.

A l'occasion de la parution de ses résultats trimestriels - dans la soirée d'hier - HP a annoncé, dans l'ordre, des performances financières relativement décevantes et une révision à la baisse de ses objectifs annuels.

Evènement peut-être encore plus important, le groupe a manifesté son intention de quitter le marché du PC et fait part de l'acquisition du concepteur britannique de logiciels d'infrastructure d'entreprise Autonomy pour plus de 10 milliards de dollars.

Parmi toutes ces annonces, c'est très certainement l'annonce de sa volonté de se séparer de sa filiale PC - via une scission ou une éventuelle cession - qui est la plus largement commentée ce matin.

'La branche PC est à la fois le plus gros contributeur en terme de chiffre d'affaires du groupe et son activité la moins rentable en termes de marge opérationnelle', expliquent les analystes de Royal Bank of Scotland.

Dans son communiqué, HP déclare vouloir 'se concentrer sur ses priorités stratégiques telles que le cloud, les services et les logiciels avec une attention accrue sur les entreprises, les aspects commerciaux et les administrations publiques', une vision qui étaye l'acquisition d'Autonomy.

La décision de HP rappelle celle prise par IBM en 2004, au moment où sa division de fabrication de PC fut transférée au chinois Lenovo en vue d'une spécialisation dans les équipements d'entreprise, les services et les logiciels.

'Au-delà du climat de consommation actuel en Europe et aux Etats-Unis, qui explique la faible demande de PC, le succès de l'iPad pourrait être l'une des raisons à l'origine de la décision de HP', estime RBS.

'Moins de deux ans après le lancement de l'iPad, HP - le numéro un mondial de la ventes de PC - décide de se désengager du marché', s'étonne le bureau d'études, qui mentionne les mêmes difficultés d'Acer face à Apple.

En parallèle, et ce moins de deux ans après l'acquisition de Palm, HP a décidé de mettre fin aux activités de 'webOS', sa filiale de tablettes et de smartphones, en raison de performances jugées insuffisantes.

HPQ dit également envisager un certain nombre d'options autour de son système d'exploitation 'webOS'.

Au niveau de ses résultats, HP a fait état hier d'un bénéfice net ' non-GAAP ' en baisse de 11% à 2,3 milliards de dollars au titre de son 3ème trimestre fiscal clos fin juillet, pour un chiffre d'affaires en petite hausse de 1% à 31,2 milliards.

Concernant ses perspectives, le groupe dit viser pour l'ensemble de son exercice 2010/2011 - qui se clôturera fin octobre - un bénéfice par action (BPA) non-GAAP de 4,82 à 4,86 dollars, loin du consensus de 5,01 dollars de Wall Street.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...