Bourse > Hermes intl > Hermes intl : Puig est le mieux placé pour contrôler jean-paul gaultier
HERMES INTLHERMES INTL RMS - FR0000052292RMS - FR0000052292
387.000 € -0.35 % Temps réel Euronext Paris
386.550 €Ouverture : +0.12 %Perf Ouverture : 389.100 €+ Haut : 384.400 €+ Bas :
388.350 €Clôture veille : 31 656Volume : +0.03 %Capi échangé : 40 855 M€Capi. :

Hermes intl : Puig est le mieux placé pour contrôler jean-paul gaultier

tradingsat

par Pascale Denis et Astrid Wendlandt

PARIS (Reuters) - Le géant catalan non coté Puig est le mieux placé pour prendre le contrôle de Jean-Paul Gaultier, qui cherche à s'adosser à un grand groupe pour financer son développement, a-t-on appris lundi de sources proches du dossier.

Deux candidats sérieux restent en lice pour racheter à Hermès les 45% qu'il détient dans la maison de couture et injecter des capitaux dans l'entreprise, le catalan Puig et le français Interparfums, a-t-on indiqué à Reuters.

Intéressé, le chinois Li & Fung, qui a déjà repris le couturier italien Cerruti et le chausseur français Clergerie, s'est finalement retiré de la course.

"Le groupe chinois n'est plus intéressé", a déclaré une de ces sources à Reuters, ajoutant que les vendeurs visaient une valorisation d'au moins 100 millions d'euros.

Le groupe de luxe catalan Puig, détenu par la famille du même nom, fabrique des parfums pour des marques de luxe comme Prada, Adolfo Dominguez, Comme des Garçons, mais aussi pour les chaînes de prêt-à-porter Zara (groupe Inditex) ou Mango, ainsi que les cosmétiques Payot. Il est également propriétaire des maisons de couture Carolina Herrera, Nina Ricci et Paco Rabanne.

Interparfums, qui n'a pas d'expérience dans le prêt-à-porter, est un spécialiste du parfum, fabricant sous les licences les jus de Burberry, Lanvin, Van Cleef & Arpels (groupe Richemont), Paul Smith, ST Dupont ou le chausseur Jimmy Choo. La société, qui disposait d'une trésorerie nette de 46 millions d'euros à la fin 2010, souhaite avoir des marques en propre, a indiqué une autre source.

"LÉGÈRE PERTE" EN 2010

Hermès a annoncé le 1er avril avoir été approché par des acquéreurs et avoir engagé des discussions pour vendre sa participation dans la maison de couture Jean-Paul Gaultier, dans laquelle le sellier de luxe était entré en 1999.

Le couturier, célèbre pour ses marinières, ses bustiers à cônes et sa haute couture ultra-sophistiquée, détient les 55% restants.

Il souhaite trouver un partenaire pour accélérer le développement de sa marque à l'international, notamment en Asie, et conserver une participation au capital de l'entreprise.

La société, qui tire l'essentiel de ses revenus de ses licences dans le prêt-à-porter féminin et les parfums, a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 26 millions d'euros, contre 23 millions un an plus tôt.

Elle a accusé une "légère perte" l'an dernier, a-t-on indiqué de source bancaire, sans plus de précision.

En 2008, Hermès avait pris une participation de 10% supplémentaires dans la maison de couture, valorisant alors cette dernière à 43 millions d'euros.

Compte tenu des montants en jeu, cette cession n'aura guère d'impact sur les comptes d'Hermès.

Les liens entre Hermès et Jean-Paul Gaultier s'étaient déjà distendus en mai 2010 avec le départ du styliste et son remplacement par Christophe Lemaire, venu de chez Lacoste.

Cette opération témoigne d'une accélération des opérations de fusion-acquisition dans un secteur du luxe mis en ébullition depuis l'automne avec la prise de participation de LVMH dans le capital d'Hermès.

Après une année noire en 2009 suivie d'un fort rebond en 2010, le secteur attise aussi les convoitises asiatiques, comme en témoigne le rachat du couturier italien Cerruti et du chausseur français Clergerie par la famille Fung, propriétaire du conglomérat Li & Fung côté à la Bourse de Hong Kong.

A la Bourse de Paris, le titre Hermès se traitait en baisse de 0,55% à 154,15 euros à 15h05, dans un marché en légère baisse (-0,13%).

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...