Bourse > Heineken > Heineken : Défend son offre sur le singapourien apb
HEINEKENHEINEKEN HEIA - NL0000009165HEIA - NL0000009165
67.970 € -0.12 %
68.010 €Ouverture : -0.06 %Perf Ouverture : 69.360 €+ Haut : 67.950 €+ Bas :
68.050 €Clôture veille : 749 899Volume : +0.13 %Capi échangé : 39 151 M€Capi. :

Heineken : Défend son offre sur le singapourien apb

tradingsat

(CercleFinance.com) - Heineken estime que son offre à 50 dollars de Singapour sur le brasseur asiatique Asia Pacific Breweries (APB), recommandée par la direction, “n'est pas comparable” avec la surenchère partielle à 55 dollars que vient de formuler un acteur thaïlandais, KPGL.

Rappelons que le holding singapourien Fraser & Neave avait accepté et recommandé, le 3 août dernier, l'offre de Heineken à 50 dollars de Singapour ses titres Asia Pacific Breweries (APB) détenus directement (soit 7,3% du capital : montant estimé : 937,7 millions de dollars de Singapour) et indirectement (soit 32,4% ; montant : 4,35 milliards de dolars de Singapour ) via Asia Pacific Investments. Au total, l'offre de Heineken porte sur 5,3 milliards de dollars singapouriens (3,4 milliards d'euros environ). Une fois exécutée, elle aurait été complétée par une offre sur les minoritaires d'APB, ce qui l'aurait porté à 7,7 milliards de dollars singapouriens (cinq milliards d'euros).

Or hier soir, Fraser & Neave a indiqué hier qu'il avait avait reçu une offre à 55 dollars de Singapour par titre sur ses 7,3% d'APB directement détenus de la part de Kindest Place Groups Ltd (KPGL), filiale du groupe thaïlandais TCC. La direction de Fraser & Neave évoque une 'offre non sollicitée' et indique qu'elle communiquera de nouveau en temps utile.

Réagissant ce matin, Heineken rappelle en effet que son offre porte sur deux participations de Fraser & Neave, qui au total représentent 39,7% d'APB et qui s'ajouteraient aux 42% que Heineken détient déjà de ce groupe asiatique, qui brasse notamment la Tiger Beer. En outre, son offre comprend dans un 2ème temps l'intention de racheter les minoritaires d'APB, soit 2,4 milliards de dollars de Singapour de plus, et de retirer APB de la cote de la cité-Etat.

“Au total, l'offre de Heineken porte sur un montant allant jusqu'à 7,7 milliards de dollars de Singapour”, indique le groupe néerlandais, alors que celle de KPGL ne représente qu'un milliard, estime Heineken.

Heineken estime toujours que son offre est plus avantageuse et continue les discussions en ce sens avec Fraser & Neave.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...