Bourse > Havas > Havas : Croissance de 1,7% pour Havas, Yannick Bolloré PDG
HAVASHAVAS HAV - FR0000121881HAV - FR0000121881
7.773 € +2.59 % Temps réel Euronext Paris
7.500 €Ouverture : +3.64 %Perf Ouverture : 7.800 €+ Haut : 7.500 €+ Bas :
7.577 €Clôture veille : 491 848Volume : +0.12 %Capi échangé : 3 262 M€Capi. :

Havas : Croissance de 1,7% pour Havas, Yannick Bolloré PDG

tradingsat

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Havas a annoncé vendredi des résultats supérieurs aux attentes pour le deuxième trimestre et annoncé l'arrivée de Yannick Bolloré, fils de son principal actionnaire Vincent Bolloré, au poste de PDG.

L'industriel breton, qui contrôle 36,53% du capital d'Havas, avait annoncé son intention de passer la main lors de la dernière assemblée générale du groupe publicitaire en juin.

Yannick Bolloré, qui a par le passé dirigé les activités médias du groupe Bolloré dont les chaînes Direct 8 et Direct Star, occupait déjà les fonctions de directeur général délégué d'Havas depuis septembre 2012.

Il prend le titre de PDG, alors que son père avait celui de président du conseil d'administration. David Jones est maintenu aux fonctions de CEO Monde.

"Je suis extrêmement fier de pouvoir accompagner un groupe comme Havas qui fait face à une grande évolution de son secteur", déclare-t-il dans un communiqué.

Yannick Bolloré arrive à la tête de la société française au moment où le paysage publicitaire mondial est en pleine reconfiguration.

Les groupes Omnicom et Publicis ont annoncé au coeur de l'été leur intention de fusionner pour donner naissance au numéro un mondial du secteur.

L'action d'Havas, qui est l'un des plus petits groupes publicitaires mondiaux cotés, avait flambé dans la foulée de l'annonce de l'accord, le marché spéculant sur une possible recomposition des principaux acteurs du marché publicitaire mondial.

Lors d'une conférence téléphonique, David Jones a souligné qu'Havas n'entendait pas modifier sa stratégie et entendait mettre à profit son "agilité" au moment où ses concurrents se regroupent dans des entités de grande taille.

LA FRANCE RETROUVE SON DYNAMISME

Au deuxième trimestre, Havas a enregistré des résultats supérieurs aux attentes à la faveur notamment de gains de contrats et du regain de dynamisme de la France, où l'activité a progressé de 3,3%.

Le chiffre d'affaires est ressorti à 451 millions d'euros au deuxième trimestre, soit une croissance organique de 1,7%, alors que des estimations d'analystes allaient de 0 à 1,5%.

La marge opérationnelle courante s'est élevée à 13,0% sur la première partie de l'année, contre 11,9% lors de la période correspondante l'an dernier, signant ainsi un record pour le groupe.

A titre de comparaison, le concurrent français Publicis a signé une progression de 5% de ses revenus au deuxième trimestre et ajusté à la hausse sa prévision de croissance pour 2013, tandis que le numéro un mondial WPP a enregistré une progression de 2,7% et revu en hausse sa projection annuelle.

"Les chiffres sont rassurants avec une croissance organique et des marges supérieures aux attentes. Cela devrait donner lieu à des révisions à la hausse et à une réaction positive du titre en Bourse", commentent les analystes d'Exane BNP Paribas dans une note.

Avant la publication des résultats, l'action Havas a clôturé à 5,492 euros (+0,13%), donnant une capitalisation boursière de 2,135 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, elle affiche un gain de plus de 30%.

Gwénaelle Barzic, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...