Bourse > Gtt > Gtt : Stabilité des résultats en 2015
GTTGTT GTT - FR0011726835GTT - FR0011726835
34.320 € +3.87 % Temps réel Euronext Paris
33.250 €Ouverture : +3.22 %Perf Ouverture : 34.600 €+ Haut : 33.250 €+ Bas :
33.040 €Clôture veille : 69 066Volume : +0.19 %Capi échangé : 1 273 M€Capi. :

Gtt : Stabilité des résultats en 2015

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dévoilés ce jeudi après la clôture, les comptes annuels de GTT sont empreints d'une certaine stabilité d'un exercice à l'autre, avec une hausse de 1,6% du bénéfice net à 117,3 millions d'euros à fin 2015.

L'Ebit a, lui, crû de 0,3% à environ 139,3 millions, tandis que l'Ebitda a marginalement reculé de 0,1% à 142,2 millions et que le chiffre d'affaires s'est effrité dans les mêmes proportions à près de 226,5 millions. Le taux de marge nette a a contrario progressé de 90 points de base pour atteindre 51,8%.

'Dans une conjoncture agitée, notre carnet de commandes s'est maintenu à un niveau élevé, avec 35 commandes en 2015', a également précisé Philippe Berterottière, PDG de GTT.

Le groupe a par ailleurs confirmé son objectif d'un chiffre d'affaires supérieur à 250 millions d'euros au titre de l'exercice en cours et table sur un taux de marge nette encore une fois supérieur à 50%. GTT ambitionne de surcroît de distribuer au titre des exercices 2016 et 2017 un montant de dividende au moins équivalent à celui proposé au titre de l'exercice 2015, soit 2,66 euros.

Un acompte sur dividende d'un montant de 1,3 euro par action ayant déjà été versé le 30 septembre dernier (selon la décision du conseil d'administration du 21 juillet 2015), le paiement en numéraire du solde du dividende, d'un montant de 1,36 euro par action, interviendra le 31 mai prochain (détachement du solde du dividende le 27 mai 2016). Ce dividende proposé correspond à un taux de distribution de 83% du résultat net social distribuable.

GTT est également revenu sur l'ouverture d'une enquête en Corée du Sud. Diligentée par l'autorité de la concurrence coréenne (Korean Fair Trade Commission, ou KFTC), elle concernerait un éventuel abus de position dominante en relation avec la construction de méthaniers par les chantiers navals coréens.

Le groupe a tenu à souligner que l'ouverture d'une telle enquête ne préjuge en rien de ses conclusions et qu'à ce stade préliminaire, il n'est possible d'en évaluer ni la durée ni l'issue. Il dit par ailleurs estimer que ses pratiques commerciales sont conformes au droit de la concurrence coréen et assure vouloir pleinement coopérer avec la KFTC.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...