Bourse > Gtt > Gtt : La direction veut rassurer après des séances difficiles
GTTGTT GTT - FR0011726835GTT - FR0011726835
35.570 € -0.55 % Temps réel Euronext Paris
35.755 €Ouverture : -0.52 %Perf Ouverture : 35.900 €+ Haut : 35.040 €+ Bas :
35.765 €Clôture veille : 83 027Volume : +0.22 %Capi échangé : 1 319 M€Capi. :

Gtt : La direction veut rassurer après des séances difficiles

tradingsat

(CercleFinance.com) - Alors que son titre a été malmené à la Bourse de Paris ces derniers temps, Gaztransport & Technigaz (GTT) a tenu ce matin à confirmer ses prévisions de résultats tant au titre de 2015 que de 2016. En cause : des inquiétudes sur les commandes de méthaniers, alors que la santé financière de l'armateur Teekay inquiète. A la Bourse de Paris ce matin, l'action GTT salue l'annonce en se reprenant de 2,6% à 37,8 euros.

“Dans une conjoncture qui reste contrastée et un contexte de forte volatilité de son cours de bourse, la société précise qu'elle n'a pas constaté de modification significative de son activité depuis la publication, le 19 octobre dernier, de son point sur le troisième trimestre 2015”, affirme le leader mondial de la conception de systèmes de transport et de stockage de gaz naturel liquéfié (GNL), principalement destinés aux navires méthaniers.

“Compte tenu du niveau élevé du carnet de commandes, du rythme actuel de construction des navires, ainsi que d'une activité soutenue dans le domaine des services, et sous réserve de reports ou annulations significatifs de commandes, la direction de GTT confirme donc ses objectifs”, indique encore GTT.

Soit notamment, en 2015, un chiffre d'affaires proche de 227 millions d'euros proche de celui de 2014, avec une marge nette d'environ 50% et un taux de distribution de 80%, et en 2016 un CA “supérieur à 250 millions d'euros”.

Ce faisant, la direction de GTT se veut rassurante : introduite sur le marché parisien au début de l'année 2014 au cours unitaire de 46 euros, le titre GTT a en effet été malmené lors des séances de vendredi dernier 18 décembre, puis d'hier lundi, où il a subi des baisses respectives (et donc consécutives) de 8,4% puis de 5,5%.

Que s'est-il passé ? Le 16 décembre, l'armateur basé aux Bermudes et d'origine norvégienne, Teekay, a divisé par dix son dividende trimestriel (de 0,55 dollar à 0,055 dollar). En cause : notamment Teekay LNG Partners, sa filiale spécialisée dans le transport de gaz naturel liquéfié (GNL) et de produits comme le GPL, qui a réduit son propre dividende trimestriel de 80%, de 0,70 dollar à 0,14 dollar.

Teekay LNG indique qu'il entend préserver sa génération de cash pour financer ses projets et réduire sa dette, 'éliminant ainsi le besoin d'accéder aux marchés de capitaux dans un avenir prévisible'. Autant dire que sa situation financière est plutôt tendue, ce qui a fait craindre à certains des réductions de commandes de navires. Depuis le début de l'année, l'action Teekay LNG Partners a perdu plus de 70% de sa valeur à New York.

Ce qui, par ricochet, a pu susciter des inquiétudes sur GTT que Natixis balayait toutefois hier d'un revers de main : 'le nombre de navires en carnet commandés in fine par Teekay LNG est au maximum de 14, sur un total de 122 (8 fin 2014, et 6 commandes en 2015)', soit 11% 'maximum' du carnet de commandes de GTT, calculait hier le bureau d'études.

Et Natixis d'ajouter : 'Il nous semble important de rappeler que les armateurs (et donc Teekay) ne sont pas les clients directs de GTT. Ce sont les chantiers navals. Nous considérons donc que la construction de ces méthaniers en carnet n'est pas en risque.'

Pointant aussi l'entrée en service, en 2016, de terminaux de liquéfaction de gaz aux Etats-Unis en vue de l'exportation de GNL, Natixis juge la baisse du titre 'exagérée' et réitère son conseil d'achat sur GTT, son statut de valeur préférée, ainsi que son objectif de cours de 56 euros.

EG


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...