Bourse > Groupe gorge > Groupe gorge : Cession d'almitec, point sur le nucléaire
GROUPE GORGEGROUPE GORGE GOE - FR0000062671GOE - FR0000062671
20.100 € -0.69 % Temps réel Euronext Paris
20.300 €Ouverture : -0.99 %Perf Ouverture : 20.550 €+ Haut : 20.010 €+ Bas :
20.240 €Clôture veille : 7 172Volume : +0.05 %Capi échangé : 271 M€Capi. :

Groupe gorge : Cession d'almitec, point sur le nucléaire

tradingsat

(CercleFinance.com) - Groupe Gorgé a annoncé hier soir la cession de sa filiale Almitec au management de cette dernière pour un montant de 800.000 euros en numéraire.

Société d'ingénierie créée en 2008 dans le cadre de la reprise d'une activité de tuyauterie chaudronnerie dans le secteur de la construction navale civile et militaire, Almitec s'était diversifiée vers d'autres secteurs industriels au cours des deux dernières années

Toutefois, la diversification n'a pas permis à la société de connaître le développement alors envisagé par le groupe.

La contribution d'Almitec au chiffre d'affaires consolidé aurait été de 11,5 millions d'euros en 2010 pour une perte nette de 0,1 million d'euros.

Conformément à la norme IFRS 5, la société Almitec est donc traitée en activité non poursuivie dans les comptes consolidés 2010. Le résultat total des activités non poursuivies, devrait être une perte de l'ordre de 0,7 million d'euros pour l'exercice 2010.

Par ailleurs, suite aux récents événements survenus au Japon, le groupe se dit particulièrement attentif aux conséquences éventuelles sur les marchés et les perspectives de sa filiale Nucléaction, spécialisée dans les systèmes de protection en milieux nucléaires (27,1 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2010).

En dépit d'un possible ralentissement des programmes nucléaires neufs dans le monde, Groupe Gorge explique que l'important carnet de commandes dont bénéficie Nucléaction à ce jour (60 millions d'euros au 31/12/2010) procure une bonne visibilité jusqu'en 2013 pour l'activité travaux neufs, qui ne devrait donc pas subir de ralentissement au cours des trois prochaines années.

En outre, ces événements pourraient conduire à un renforcement des contraintes de sûreté des programmes futurs et orienter plus encore les nouveaux projets vers des technologies de dernière génération (Type EPR, AP 1000).

Dans ce domaine, Groupe Gorgé souligne qu'il détient, à travers sa filiale Nucléaction, ' une position mondiale de premier plan sur les systèmes de protection par cloisonnement des centrales nucléaires, notamment contre les risques extérieurs : incendie, explosion, inondation '.

' Le renforcement de ces contraintes de sûreté devrait également rendre plus difficile l'émergence, à moyen terme, de concurrents ' low cost ' à la maitrise technique insuffisante, notamment en Chine ', conclut le communiqué.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...