Bourse > Groupe fnac > Groupe fnac : Chute pour sa première cotation, les analystes visent le long terme
GROUPE FNACGROUPE FNAC FNAC - FR0011476928FNAC - FR0011476928
67.900 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
67.900 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 68.210 €+ Haut : 67.390 €+ Bas :
67.900 €Clôture veille : 20 301Volume : +0.08 %Capi échangé : 1 774 M€Capi. :

Groupe fnac : Chute pour sa première cotation, les analystes visent le long terme

Groupe FNACGroupe FNAC

(Tradingsat.com) - La Fnac fait jeudi des débuts très difficiles à la Bourse de Paris, chutant de 10% à 19,84 euros à mi-séance. Le contexte boursier du moment n’aide pas, le CAC 40 abandonnant 2,4% sur les craintes d’un ralentissement dès cette année de la politique d’assouplissement quantitatif de Federal Reserve américaine.

La scission de La Fnac du groupe Kering (ex PPR) est effective aujourd’hui. Sa mise en bourse intervient dans le cadre du recentrage de Kering sur le luxe. NYSE Euronext a donné hier un cours de référence de 22 euros (soit une valorisation de 365 millions d’euros) pour cette nouvelle entité indépendante dans laquelle Kering s’est engagé à conserver 39% de ses parts les deux premières années et au moins 25% la troisième.

La méfiance des investisseurs peut s’expliquer par le fait que « la Fnac évolue dans deux secteurs extrêmement difficiles, celui de la distribution de produits High Tech et celui de la distribution de produits culturels, où les distributeurs se battent pour leur survie », comme le rappelle CM-CIC Securities.

Alors que « la Fnac est […] confrontée à une transformation radicale des circuits de distribution de plusieurs familles de produits qui sont au coeur de son offre », le courtier souligne néanmoins qu’elle dispose de trois atouts : « la notoriété de sa marque et la largeur de son assortiment », « l’importance de sa base clients », et « la densité d’implantation de son réseau qui en fait un partenaire de choix pour les industriels ».

Ainsi, selon CM-CIC Securities, la Fnac peut tirer son épingle du jeu dans un marché difficile, en s'appuyant sur le plan Fnac 2015 qui repose sur 5 piliers : élargissement de l'offre de produits, renforcement des outils de fidélisation, déploiement d’une stratégie "omni-canal", le développement du réseau et l’optimisation l’optimisation de l’efficience opérationnelle.

CM-CIC Securities estime la valorisation de la Fnac à 500 millions d’euros, soit 30 euros par action, sur la base d’un multiple valeur d’entreprise sur EBITDA 2013 de 3,6x et après prise en compte de la trésorerie moyenne 2013-2014.

De même, le courtier Tradition Securities And Futures (TSAF) a adopté un biais positif sur la Fnac, visant un objectif de cours de 32,5 euros. Selon lui, si la « perspective de relance de la plupart des débouchés de la FNAC peut paraître lointaine, elle n’en est pas moins potentiellement acquise, avec un facteur de rebond qui a toutes les chances d’être en proportion directe des pertes subies ».


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...