Bourse > Groupe eurotunnel > Groupe eurotunnel : Ne comprend pas la position de la Commission de la concurrence britannique
GROUPE EUROTUNNELGROUPE EUROTUNNEL GET - FR0010533075GET - FR0010533075
8.463 € -0.17 % Temps réel Euronext Paris
8.500 €Ouverture : -0.44 %Perf Ouverture : 8.508 €+ Haut : 8.404 €+ Bas :
8.477 €Clôture veille : 2 143 520Volume : +0.39 %Capi échangé : 4 655 M€Capi. :

Groupe eurotunnel : Ne comprend pas la position de la Commission de la concurrence britannique

tradingsat

(Tradingsat.com) - Groupe Eurotunnel a fait part vendredi matin de son incompréhension quant à l’avis préliminaire de la Commission de la concurrence britannique. Alors que celle-ci doit faire connaître sa décision définitive début mai sur l’acquisition en juillet 2012 par Groupe Eurotunnel SA de trois ferries de l’ex-compagnie maritime Seafrance, elle a réaffirmé ce matin sa compétence en considérant que Groupe Eurotunnel a repris Seafrance, et que cette reprise relève du droit des concentrations (« Merger Act »). Dès lors la Competition Commission en conclut qu'elle n'a pas de raison de changer d'avis et que MyFerryLink doit donc cesser son activité.

La commission anti-trust britannique avait décidé en première instance d’interdire l'accès des navires de MyFerryLink, appartenant à Eurotunnel, au port de Douvres. Elle avait estimé que l’acquisition par Groupe Eurotunnel des actifs de Seafrance avait permis de mettre en place l’activité de traversée de la Manche « plus rapidement, à moindre coût et avec moins de risques que si les actifs alternatifs avaient été acquis séparément sur le marché ».

Pour sa part, Groupe Eurotunnel rappelle que Seafrance a arrêté son exploitation en novembre 2011 et a été liquidée 6 mois avant qu'il n'achète les ferries et en confie l'exploitation à une société indépendante, la SCOP. Groupe Eurotunnel « ne comprend donc pas en quoi il est possible de considérer qu’il a repris une société 6 mois après sa disparition, et 9 mois après l’arrêt de toute exploitation. Groupe Eurotunnel souligne également que la position de l’Autorité de la concurrence britannique est totalement contradictoire avec celle exprimée auparavant par la Commission de la concurrence française ».


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...