Bourse > Groupe eurotunnel > Groupe eurotunnel : Interview de jacques gounon, pdg du groupe
GROUPE EUROTUNNELGROUPE EUROTUNNEL GET - FR0010533075GET - FR0010533075
8.331 € -0.24 % Temps réel Euronext Paris
8.335 €Ouverture : -0.05 %Perf Ouverture : 8.357 €+ Haut : 8.262 €+ Bas :
8.351 €Clôture veille : 1 130 450Volume : +0.21 %Capi échangé : 4 582 M€Capi. :

Groupe eurotunnel : Interview de jacques gounon, pdg du groupe

Interview de jacques gounon, pdg du groupe.Interview de jacques gounon, pdg du groupe.

(CercleFinance.com) - Interview de M. Jacques Gounon, PDG du Groupe Eurotunnel. ' Nous sommes redevenus leader du marché Transmanche et nous proposons aux actionnaires de voter un dividende '.

Le chiffre d'affaires s'inscrit en nette progression en 2010 à 737 millions d'euros mais le résultat net est en perte de 57 Millions d'euros, comment comprendre ce paradoxe ?

La progression des trafics a été substantielle, dans tous les métiers du groupe +42 % pour les Navettes camions Eurotunnel, +11 % pour le Shuttle (c'est-à-dire les navettes passagers) ; la croissance externe a apporté 100 M d'euros supplémentaires, Eurotunnel a en effet réalisé une première acquisition avec le rachat des activités françaises de Veolia cargo et a enchainé avec la prise de contrôle de GBRf, le 3ème opérateur de fret en Grande-Bretagne. La performance d'Eurotunnel est donc excellente.

C'est la preuve que nous avons effacé l'effet de l'incendie de 2008 au plan opérationnel. Mais au plan financier, les comptes reflètent encore cet incident. En effet, Les négociations avec les assureurs continuent, mais nous n'avons pas voulu anticipé leur résultat dans les comptes. Ceci dit, nous travaillons à la résolution de ce problème et cela avance puisque 11 M d'euros viennent d'être libérés en février.

A cela, il faut rajouter une dépréciation exceptionnelle de 4,5 ME pour la remise en état de la Navette passagers qui avait été retirée de la circulation en 2005, et dont nous aurons besoin pour offrir encore plus de fréquence au moment des JO de Londres en 2012.

Quel regard portez-vous sur cette année 2010 ?

2010 a été l'année de la reconquête de parts de marché. La performance opérationnelle est au rendez-vous puisque la marge d'exploitation a augmenté à 336 M euros. Sur des bases comparables, le résultat opérationnel courant augmente de 80 %.

Le trajet avec Eurotunnel ne dure que 35 minutes, cette rapidité, cette fiabilité - le Shuttle marche 365 jours par an, même s'il y a une tempête sur la Manche - sont plébiscités par les transporteurs qui ont besoin de livrer rapidement.

La libéralisation du trafic ferroviaire passagers est entrée en vigueur en décembre 2009, comment cela se traduit ce changement pour Eurotunnel ?

C'est une bonne nouvelle pour les voyageurs qui, à terme, auront de plus en plus de choix, de services. En temps que gestionnaire du Tunnel sous la Manche, nous nous devons d'être ouverts à tous les opérateurs. Force est de constater que la libéralisation impulse un nouveau dynamisme des opérateurs ferroviaires : d'un côté, Deutsche Bahn compte établir des lignes directes entre les grandes villes d'Allemagne, des Pays-Bas et Londres. Parallèlement, Eurostar prévoit de lancer de nouvelles dessertes vers Amsterdam, le Sud-Est de la France et la Suisse. Globalement, les nouvelles destinations en vue représentent un marché estimé entre 3 et 4 millions de passagers.

Quelles sont les perspectives ?

La perspective d'un prix du baril de pétrole s'installant pendant plusieurs mois au-dessus de 110 dollars représente désormais, une hypothèse sérieuse selon de nombreux économistes. Cette hausse entraîne de nombreux acteurs du secteur aérien et maritime à annoncer des surcharges carburant sur leur prix du transport. Mais Eurotunnel reste quasiment insensible à ce phénomène puisque ses services ferroviaires sont mus par une électricité largement décarbonée. Ceci s'inscrit dans un contexte de croissance en 2011 de nos marchés : 3 % pour les passagers, 4 à 5 % pour les camions, et pour l'ensemble Europorte une activité qui pourrait enregistrer une progression à 2 chiffres. Beaucoup de travail à venir, comme vous le voyez.

Etes-vous confiant pour l'avenir ?

La première preuve de confiance est la décision du Conseil d'administration de proposer au vote des actionnaires la reconduction d'un dividende. Et nous espérons faire mieux quand le dossier assurances sera réglé.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...