Bourse > Genfit > Genfit : Une valorisation qui "ne correspond à rien"
GENFITGENFIT GNFT - FR0004163111GNFT - FR0004163111
19.500 € +8.06 % Temps réel Euronext Paris
18.000 €Ouverture : +8.33 %Perf Ouverture : 19.555 €+ Haut : 17.885 €+ Bas :
18.045 €Clôture veille : 651 411Volume : +2.09 %Capi échangé : 608 M€Capi. :

Genfit : Une valorisation qui "ne correspond à rien"

(Tradingsat.com) - Alors que Genfit est toujours la biotech la mieux valorisée de l’histoire de la bourse de Paris avec une capitalisation d’un peu plus de 1,3 milliard d’euros, l’estimation à ce stade de la valeur de la société reste un exercice difficile, voire aléatoire - les objectifs de cours des analystes vont d’ailleurs du simple au double (de 53 euros pour Oddo à 110 euros pour Deutsche Bank).

« Ce qu’il faut vraiment comprendre par rapport à la valorisation d'une société comme Genfit c’est que, d’une façon ou d’une autre, ce 1,3 milliard de valorisation ne correspond à rien. C’est beaucoup plus, ou beaucoup moins. », explique ainsi Sébastien Lalevée, directeur général de la Financière Arbevel, interviewé sur BFM Business.

Le cogérant du fonds Pluvalca Biotech met en rapport l’envolée boursière de Genfit avec l’existence d’un comparable boursier coté aux Etats-Unis. La société de biotechnologie américaine Intercept Pharmaceuticals, valorisée sur le Nasdaq entre 6 et 7 milliards de dollars, développe en effet, comme Genfit, un médicament expérimental dans la NASH (stéatose hépatique non alcoolique), maladie du foie très répandue pour laquelle il n’existe aucun traitement.

Le produit d’Intercept Pharmaceuticals « a prouvé lors de sa phase [clinique] 2b qu’il fonctionnait, donc ils sont un peu en avance sur Genfit », poursuit Sébastien Lalevée, alors que la société biotech française doit publier d’ici peu, « en théorie avant la fin du mois », les résultats de phase 2b de son propre produit, le GFT 505.

Au-delà du cas Genfit, s’agissant de la problématique de valorisation des sociétés de biotechnologie en général, Sébastien Lalevée explique que « ce n’est pas parce qu’une société ne fait aucun chiffre d’affaires qu’elle n’a pas de valeur ». Il rappelle qu’une société biotech ne génère du chiffre d’affaires qu'avec les premières ventes de son premier médicament. Etant donné que le développement d'un produit s'étale sur des années (« il peut prendre quinze ans »), la valeur d'une biotech ne se réalise donc qu'avec le temps.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...