Bourse > Genfit > Genfit : Prises de bénéfices après la spectaculaire envolée
GENFITGENFIT GNFT - FR0004163111GNFT - FR0004163111
21.950 € -0.32 % Temps réel Euronext Paris
21.870 €Ouverture : +0.37 %Perf Ouverture : 22.060 €+ Haut : 21.680 €+ Bas :
22.020 €Clôture veille : 27 710Volume : +0.09 %Capi échangé : 684 M€Capi. :

Genfit : Prises de bénéfices après la spectaculaire envolée

GENFITGENFIT

(Tradingsat.com) - L'action Genfit reprenait son souffle mardi, cédant plus de 10% en fin d'après-midi après une spectaculaire envolée l'ayant portée la veille à de nouveaux plus hauts depuis janvier 2007. La spéculation qui a entouré le titre depuis mi-septembre a provoqué une flambée du titre de 170% en un mois et demi. La hausse s'élève à +280% depuis le début de l'année, en dépit de la correction du jour.

Largement délaissée par les investisseurs pendant plusieurs mois, l'action Genfit a bénéficié depuis la rentrée d'un très vif regain d'intérêt concernant le potentiel du candidat médicament GFT 505 dans la NASH (stéato-hépatite non alcoolique),

Alors que la société a livré mi-octobre au conseil de suivi des données et de la sécurité (sécurité Data and Safety Monitoring Board, DSMB) des données cliniques intermédiaires de sécurité d’emploi sur ce produit, dans le cadre d'une étude pivotale de phase IIb, la réunion du DSMB, qui a eu lieu le 23 octobre, a débouché vendredi dernier sur la nouvelle tant attendue : le DSMB a recommandé, "sans aucune restriction, de poursuivre l’étude clinique de phase IIb dans la NASH comme prévu au protocole".

Les membres du DSMB (Data Safety Monitoring Board), comité indépendant mis en place pour assurer la sécurité des patients dans le cadre de cette étude, ont en particulier analysé l’ensemble des données de sécurité des patients ayant été traités pendant plus de six mois avec GFT505 à la dose de 80mg/jour.

Les membres du DSMB ont unanimement conclu qu’après 6 mois de traitement ou plus à la dose de 80 mg/jour, le GFT505 ne présente à ce jour aucun problème de sécurité susceptible de remettre en cause la poursuite de l’étude de phase IIb. Une décision qui "accroît encore la valeur potentielle de notre candidat-médicament", a déclaré Jean-François Mouney, le président du directoire de Genfit.

Dans un entretien à Investir, le dirigeant a rappelé que la vocation du groupe "n'éta[it] pas de réaliser [lui]-même les études de phase 3, mais de céder les droits du GFT505", l'objectif étant de "réaliser la meilleur transaction possible afin d'optimiser le retour à l'actionnaire". En attendant, Genfit assure disposer d'une trésorerie suffisante pour aller jusqu'à la fin des essais de phase 2b.

A noter que le groupe doit rencontrer demain les analystes dans le cadre d'une réunion SFAF (Société Française des Analystes Financiers). Elle reviendra à cette occasion sur ses récents résultats semestriels, sur l'actualité du GFT505 et des autres programmes, ainsi que sur son plan stratégique 2013-2018.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...