Bourse > General electric > General electric : Siemens porte à 6 milliards d'euros son objectif d'économies
GENERAL ELECTRICGENERAL ELECTRIC GNE - US3696041033GNE - US3696041033
28.950 € -1.80 % Temps réel Euronext Paris
28.950 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 28.950 €+ Haut : 28.760 €+ Bas :
29.480 €Clôture veille : 345Volume : +0.00 %Capi échangé : 305 224 M€Capi. :

General electric : Siemens porte à 6 milliards d'euros son objectif d'économies

Siemens porte à 6 milliards d'euros son objectif d'économiesSiemens porte à 6 milliards d'euros son objectif d'économies

par Maria Sheahan

BERLIN (Reuters) - Siemens a porté jeudi à six milliards d'euros son objectifs d'économies d'ici la fin de l'exercice fiscal 2014, le conglomérat industriel allemand s'employant à rester compétitif dans une conjoncture économique internationale déprimée.

Les analystes s'attendaient à ce que le groupe munichois, première capitalisation de la Bourse de Francfort, prenne des mesures pour réduire ses coûts de deux à quatre milliards d'euros dans les deux années à venir, tout en se recentrant sur ses activités les plus rentables.

Première capitalisation boursière allemande, Siemens, dont la gamme de produits va des trains à grande vitesse aux prothèses auditives en passant par les turbines à gaz, peine pour l'instant à combler l'écart qui le sépare de rivaux tels qu'ABB ou General Electric en termes de résultats financiers.

"Nous savons ce que nous avons à faire et nous nous y employons", a déclaré le président du directoire, Peter Löscher, dans un communiqué.

Il a ajouté que le groupe prévoyait de réduire ses effectifs, qui atteignent 410.000 personnes aujourd'hui dans le monde, mais sans préciser dans quelle proportion.

Son directeur financier a indiqué qu'il avait déjà provisionné plus de cent millions d'euros au titre des indemnités de départ.

L'action Siemens gagnait 3,67% à 81,74 euros à 13h00 GMT, la plus forte hausse de l'indice EuroStoxx 50, qui prenait 0,85%.

"Nous jugeons le programme d'économies significatif et crédible. C'est bien mieux que ce que beaucoup attendaient", a commenté Ben Uglow, analyste de Morgan Stanley.

De son côté, Citi estime que le bénéfice par action 2014 du groupe pourrait être supérieur de 13% à ses estimations antérieures.

Peter Löscher avait établi l'an passé des objectifs de croissance ambitieux, déclarant qu'il anticipait une croissance du chiffre d'affaires annuel d'un tiers environ à 100 milliards d'euros en l'espace de quelques années.

Mais la croissance n'a pas suivi le rythme des investissements et la concurrence - ABB ou encore Philips - a pris de l'avance sur Siemens en matière d'économies.

"Il est certain que nous sommes confrontés à un ralentissement de l'économie mondiale et à de novueaux vents contraires", a dit Peter Löscher dans un entretien à Reuters Insider TV, évoquant la récession en Europe et un contexte conjoncturel mitigé dans les pays émergents, comme la Chine.

Le groupe prévoit une croissance modérée de ses commandes sur l'exercice fiscal 2013, entamé début octobre, après une baisse de 10% sur le précédent. Le chiffre d'affaires, lui, devrait reculer.

ACQUISITIONS ET CESSIONS

Siemens a précisé vouloir porter à 12% au moins la marge opérationnelle de ses quatre grandes divisions contre 9,5% l'an passé, et ce par le biais d'acquisitions et de cessions.

Au cours du quatrième trimestre de son exercice fiscal (juillet-septembre), Siemens a vu son bénéfice net diminuer de 2% à 1,48 milliard d'euros, en prenant en compte une charge de 327 millions d'euros.

Dans la division Energie, la marge annuelle est tombée de 17,2% à 7,8% sur l'exercice, en raison du retard pris par la construction de champs d'éoliennes au large des côtes allemandes ou encore des sanctions contre l'Iran.

Les analystes anticipaient néanmoins un bénéfice en recul plus marqué encore, à 1,34 milliard; le dépassement de ce consensus s'explique notamment par le fait que les filiales solaires déficitaires mises en vente après la fin du trimestre étaient déjà comptabilisées comme "opérations non poursuivies".

Une hausse des résultats de la branche santé en Asie et en Amérique a également contribué à soutenir les profits.

Siemens a par ailleurs annoncé jeudi l'achat du groupe belge de logiciels et services pour l'industrie LMS International, pour 680 millions d'euros, et la vente de ses actifs dans l'eau, qui représentent un chiffre d'affaires annuel de l'ordre d'un milliard d'euros.

Le conglomérat avait déjà dit qu'il vendrait ses actifs dans le solaire et se retirerait du programme Desertec d'énergie renouvelable.

Il a par ailleurs souligné qu'il projetait un bénéfice net tiré des opérations poursuivies de 4,5 à 5 milliards d'euros sur l'exercice fiscal à septembre 2013, contre 5,18 milliards sur celui qui vient de s'achever.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...