Bourse > General electric > General electric : Safran dopé par les moteurs en 2013, la sécurité déçoit
GENERAL ELECTRICGENERAL ELECTRIC GNE - US3696041033GNE - US3696041033
29.390 € +1.66 % Temps réel Euronext Paris
29.320 €Ouverture : +0.24 %Perf Ouverture : 29.790 €+ Haut : 29.230 €+ Bas :
28.910 €Clôture veille : 10 499Volume : +0.00 %Capi échangé : 309 863 M€Capi. :

General electric : Safran dopé par les moteurs en 2013, la sécurité déçoit

Safran mise sur l'augmentation des cadences en 2014Safran mise sur l'augmentation des cadences en 2014

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Safran a annoncé jeudi avoir dépassé ses objectifs en 2013 grâce à une hausse deux fois plus forte que prévu des services pour moteurs civils, mais le recul de ses résultats dans les activités de sécurité a déçu les investisseurs.

Le groupe a dégagé l'an passé un résultat opérationnel courant de 1,788 milliard d'euros (+23,8%), un résultat net part du groupe en progression de 1,193 milliard (+22%) et un chiffre d'affaires de 14,695 milliards (+8,4%).

Le résultat opérationnel des activités moteurs, principale division du groupe, a progressé de 26%, celui des équipements aéronautiques de 33%, la défense de 10%, mais celui de la sécurité (8% du chiffre d'affaires) a accusé un recul de plus de 17%.

Cette division, considérée comme un relais de croissance pour compenser la baisse des budgets de défense dans les pays matures, a été notamment affectée par une croissance faible dans l'identité biométrique due à des réductions de dépenses publiques.

Vers 9h50, le titre affichait une baisse de 2,1% à 52,4 euros, alors que l'indice CAC 40 ne perdait que 0,8%.

"Les tendances sont favorables dans l'aérospatial mais la sécurité est en forte baisse", résume un intervenant basé à Paris.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice net de 1,082 milliard, un bénéfice d'exploitation (Ebit) de 1,761 milliard et un chiffre d'affaires de 14,790 milliards, selon le consensus de Thomson Reuters I/B/E/S.

Le motoriste aéronautique, présent également dans la défense et la sécurité, vise pour 2014 une hausse d'environ 5% de son chiffre d'affaires ajusté et une progression légèrement supérieure à 10% de son résultat opérationnel courant (ROC) ajusté.

Safran a bénéficié d'un bond de 19,2% des activités de services de moteurs civils en dollars, alors qu'il attendait une hausse légèrement supérieure à 10%, avec les premières révisions du CFM56, le moteur le plus vendu au monde, produit en coentreprise avec General Electric.

Cette activité est prévue en hausse de 10 à 15% en 2014, une prévision par nature prudente, étant donné la vigueur plus nette que prévu du rattrapage des compagnies aériennes qui avaient retardé leurs opérations d'entretien après la crise provoqué par le 11-Septembre.

Safran, qui a livré un record de 1.502 moteurs CFM56, a fait état de plus de 5.700 commandes du LEAP, son successeur, soit une part de marché de 70% sur les futurs avions moyen-courriers.

Le groupe, qui dispose de 1,7 milliard de trésorerie, continue à travailler "dans un esprit positif" sur une acquisition de l'italien Avio Space, espérant déboucher d'ici la réunion ministérielle européenne de décembre 2014 qui devrait décider du lancement effectif d'Ariane 6, a déclaré lors d'une conférence téléphonique le PDG de Safran, Jean-Paul Herteman.

Le groupe, dont l'Etat détient encore 22,4% après avoir cédé des actions en deux vagues l'an dernier, prévoit de verser au titre de 2013 un dividende de 1,12 euro par action, en hausse de 17%, et de dégager en 2014 un cash flow opérationnel représentant près de 40% de son ROC ajusté, comme en 2013.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...