Bourse > General electric > General electric : Philips entend lever au moins 694 millions avec Lighting
GENERAL ELECTRICGENERAL ELECTRIC GNE - US3696041033GNE - US3696041033
29.940 € +1.87 % Temps réel Euronext Paris
29.700 €Ouverture : +0.81 %Perf Ouverture : 29.940 €+ Haut : 29.500 €+ Bas :
29.390 €Clôture veille : 8 830Volume : +0.00 %Capi échangé : 315 662 M€Capi. :

General electric : Philips entend lever au moins 694 millions avec Lighting

Marché : Philips entend lever au moins 694 millions d'euros avec LightingMarché : Philips entend lever au moins 694 millions d'euros avec Lighting

AMSTERDAM (Reuters) - Philips a annoncé lundi qu'il entendait lever au moins 694 millions d'euros en mettant en Bourse 25% de sa division Philips Lighting (Eclairage).

Dans un communiqué, le groupe néerlandais recentré sur les équipements médicaux précise qu'il proposera aux investisseurs 37,5 millions d'actions de Philips Lighting à un prix compris entre 18,50 et 22,50 euros par action, ce qui correspond à une capitalisation boursière de 2,78-3,38 milliards d'euros pour la filiale.

Dette comprise, la valeur d'entreprise s'établit à 4,32-4,92 milliards d'euros.

La mise à prix de Philips Lighting, le premier fabricant mondial d'ampoules, est prévue pour le 26 mai avec une première cotation programmée pour le lendemain.

Philips avait annoncé le 3 mai, au terme d'une réflexion de deux ans, sa décision de mettre en Bourse ses ampoules, le coeur de métier historique du groupe fondé en 1891.

Le directeur général de Philips, Frans van Houten, estime que la division Lighting, qui représente un tiers environ du chiffre d'affaires du groupe mais seulement un quart de ses profits, sera plus performante et investira davantage en étant indépendante. Philips conservera dans un premier temps 75% de la filiale mais compte se désengager avec le temps.

Philips Lighting a réalisé en 2015 un résultat avant intérêts, impôts et amortissement (Ebita) de 547 millions d'euros sur un chiffre d'affaires de 7,47 milliards, a précisé le groupe.

L'entreprise, qui restera dirigée par son directeur général actuel, Eric Rondolat, à l'issue de la scission, a pour principaux concurrents l'américain General Electric et l'allemand Osram Licht.

(Toby Sterling, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...